Covid-19/ relâchement et multiplication des cas : Attention… danger !!!

0
861

La crise sanitaire ne s’améliore pas. De jours en jours, les cas positifs au Covid-19 se multiplient. L’inquiétude est palpable. Les populations ont totalement oublié les gestes barrières. La multiplication des cas pousse la coordination en charge de la riposte à prendre des mesures draconiennes.

Des préfectures vont être bouclées encore. Ceci, pour freiner la propagation constatée depuis la deuxième semaine de juillet 2020. L’annonce a été faite par la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid-19 (CNGR), face à la presse le 19 août 2020.

Selon le médecin-Colonel Djibril Mohaman, président de la CNGR, ce bouclage sera fait, une semaine avant et une semaine après les fêtes ou cérémonies traditionnelle.  Et ce, dans les préfectures concernées.

D’après le Colonel Djibril, cette mesure va permettre de lutter efficacement contre la propagation de la Covid-19.

A en croire le président de la CNGR, au cours des fêtes traditionnelles, les bars animent et entraînent plus de foyers de contamination à la Covid-19.

« Pour lutter efficacement contre la maladie et éviter ces montées des cas, il est prévu pour les fêtes traditionnelles ou les cérémonies traditionnelles, un bouclage une semaine avant  et une semaine après des préfectures concernées.  Et la fermeture des bars dans ces préfectures », a communiqué le Prof Djibril.

Selon le médecin Colonel, l’augmentation des cas contaminés dans la préfecture de Tchaoudjo s’explique par des voyageurs qui ne se sont pas déclarés pour se faire  tester et au besoin, les mettre en quarantaine mais sont rentrés en famille pour faire la fête. « Le premier foyer qui a été identifié est celui d’Assoli à Soudou. Ceci est en train d’être maîtrisé mais il continue par produire des cas. Il y a le foyer de Tchaoudjo. Actuellement Tchaoudjo est en tête avec plus de 100 cas contre plus de 50 cas à Assoli. Le 3è point de foyer c’est dans la kozah. De 3 cas à il y a des semaines, il est monté actuellement à 43 », a dressé le Coordonnateur.

Le 20 mars, le gouvernement avait décidé de la fermeture des frontières et du bouclage des villes. Le bouclage a été levé le 9 juin 2020 avec obligation de port de masques dans les lieux publics.

Pour rappel, depuis le 16 juin 2020, le ministre de la culture du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbetonyo a annoncé la suspension des fêtes traditionnelles sur toute l’étendue du territoire togolais. Les rites devront se faire exclusivement dans chacune des familles concernées et, dans le strict respect des mesures barrières éditées par le gouvernement.

A la date du 19 août 2020, le Togo recensait 288 cas de patients de Covid-19 sous traitement. 875 guéris et 27 décès.

La Rédaction / Togoactualite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 3