Cris de détresse des revendeuses de tomates au marché d’Attikpodji à Lomé

0
259

mmlk_500x90



CRIS DE DETRESSE ET DE DESOLATION DES REVENDEUSES DE TOMATES, VICTIMES D’IMPOSITION DE COTISATION D’UNE AVALANCHE DE FRAIS AU MARCHE D’ATTIKPODJI A LOME.
 
Lomé, le 23 février 2016
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix dénonce et fustige les comportements cupides et avides de certains individus en charge de la gestion et de l’organisation des femmes revendeuses de tomates au marché d’attikpodji à Lomé et appelle les responsables de l’EPAM à sanctionner ceux qui se livrent à ces pratiques hors norme.
 
En effet, les revendeuses de tomates sont toutes consternées et indignées de ce que depuis plus d’une décennie, le sieur AYITCHEWOU Louis (nationalité Béninoise) prétendant être à la tête de leur section ne se préoccupe que de ses propres intérêts et ceux de ses proches notamment ses femmes et ses copines. Estimant être proche de l’administration des marchés publics, il se croit tout permis et agit en toute impunité. Il ne cesse de proférer des menaces et des intimidations à l’égard de toutes celles qui osent lui qui osent lui résister et lui tenir tête. Selon les femmes, il agit en imposteur en faisant croire aux gens aux gens qu’il reçoive des instructions de l’EPAM jusqu’à aller interdire à une femme d’exercer ses activités dans les 36 marchés administrés par ladite structure publique. A titre d’illustration de ses manigances, le sieur incriminé impose une somme de trois cents mille francs (300.000F) à toute femme qui veut s’engager dans le commerce de tomates ; dans les champs à Dapaong et au Burkina, il fait percevoir 5000F chacune par ses hommes de mains qu’il déploie sur les sites ; pendant la fête du 1er mai, il perçoit 10.000F pour le tricot et 5.000F pour les festivités mais jamais rien n’est fait et les intéressées n’en jouissent guère. La liste de ses forfaitures est longue.
 
Eu égard à ce qui précède, le MMLK exige purement et simplement la révocation du sieur AYITCHEWOU Louis à la tête des revendeuses de tomates et appelle la direction de l’EPAM à veiller à la sécurité des victimes
Le MMLK salut la combattivité et le courage de ces femmes, qui ont bravé les peurs et les intimidations et les appelle à tenir le cap pour pousser définitivement ces personnes mal intentionnées au retranchement.
Le MMLK invite les uns et les autres à faire preuve de civisme et de patriotisme afin de dénoncer ces individus sans foi ni loi qui sabotent l’économie nationale et salissent l’image de notre pays à cause des intérêts égoïstes et démesurés.
 

Le Président,
 
Pasteur EDOH K.KOMI

 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

82 − 77 =