Crise politique/ Dialogue : Toujours l’incertitude

0
377


La délégation de la Coalition des 14 vient de faire le tour des deux chefs d’Etat qui sont au chevet du Togo depuis les évènements du 19 août 2017.
A Conakry, les 6 membres de la délégation, à savoir Jean-Pierre Fabre, Brigitte Adjamagbo, DodjiApevon, Aime Gogué, YawoviAgboyibo et TikpiAtchadam ont rappelé au président en exercice de l’Union africaine, Alpha Condé, leur disponibilité à prendre part au dialogue, tout en réitérant les préalables, notamment la libération de tous les détenus politiques, la levée des sièges des villes de l’intérieur, le retour des militaires dans les casernes, etc.
A l’issue des travaux, le président de la Guinée s’est montré préoccupé par la situation au Togo et a promu un début du dialogue pour le 23 janvier prochain. Après la Guinée, la délégation a été ensuite reçue par le médiateur attitré, le président du Ghana Nana Akufo-Addo, le mercredi en fin d’après-midi, avant de rallier Lomé. En marge de l’investiture du nouveau président du Liberia Georges Weah, un mini-sommet des chefs d’Etat sera de nouveau consacré à la situation togolaise.
Les contours du fameux dialogue tant annoncé se précisent; mais reste à savoir si le pouvoir de Faure Gnassingbé est véritablement disposé à se rendre autour de la table de négociation.
L’Alternative

Laisser un commentaire