Le CST-AEC crible la CENI


cst_conf2_27aout2014


© togoactualite – Le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition Arc-en-ciel (AEC) ont condamné ce mercredi à Lomé, l’immixtion intempestive du Ministre de l’Administration territoriale dans la mission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour les deux regroupements de l’opposition cette immixtion du gouvernement dénote de sa volonté de dépouiller la CENI de ses prérogatives de puissance publique indépendante.
 
C’est la décision prise par le « bras armé du gouvernement », le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara d’externaliser la gestion du personnel de la CENI qui est décriée ici. Pour l’opposition l’idée d’externalisation la gestion du personnel vise non seulement à enlever à la CENI son indépendance mais encore à utiliser les cadres et techniciens de cet organe aux services de la fraude électorale.
Pour Me Zeus Ajavon, il est inadmissible que le CENI actuelle poursuive des tâches essentielles qui rentrent dans l’organisation du scrutin.
 
« Nous disons qu’il faut que la CENI actuelle arrête de faire les travaux substantiels parce que ce qu’il est en train de faire ce n’est pas n’importe quoi, ils font des travaux substantiels dans l’organisation des élections de 2015. La préparation du recensement ce n’est pas la CENI actuelle qui doit le faire. Ce qui veut dire que le fichier va être fait avant que la nouvelle CENI ne soit mise en place et la nouvelle CENI n’aura que le fichier qui a été élaboré par la CENI actuelle pour faire les élections c’est inadmissible. Nous n’accepterons pas ça », a martelé le Coordonateur du CST.
 
Ils dénoncent également la composition de la CENI qui fait la part belle au pouvoir et demande le retour à la parité telle que prévue par les différents accords.
 
« La CENI est un organe qui va arbitrer les élections à venir et il est hors de question que cette CENI soit composée de manière à favoriser l’un des protagonistes du jeu électoral. C’est un combat que nous devons mener, il faut que nous battions pour que la CENI là soit composée de manière paritaire. Mais ce que nous allons faire pour que ce combat on puisse la gagner on vous le dire dans la prochaine conférence de presse », a déclaré le président du CAR Me Apevon Dodji.
 
Pour finir les deux blocs de l’opposition attirent l’attention de la communauté internationale sur le passage en force que le régime RPT/UNIR organise pour se maintenir au pouvoir contre la volonté du peuple.
Enfin, ils appellent les populations togolaises à la vigilance et à la détermination pour faire échec à un nouveau hold-up
cst_conf1_27aout2014
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé par Togo Actualité !!