Depuis son maquis, Agbéyomé réclame sa victoire et l’arrêt des poursuites judiciaires.

0
917

Par @gapola.net

Après avoir refusé d’honorer à la convocation de la justice et décidé en lieu et place de prendre le chemin du maquis, Gabriel Agbéyomé Kodjo, continue de réclamer le fauteuil présidentiel et l’arrêt des poursuites judiciaires engagées contre sa personne.

Même sur le coup d’un mandat d’arrêt international, Gabriel Agbéyomé Kodjo, refuse de reconnaitre la victoire de Faure Gnassingbé, élu avec plus de 70% des suffrages à l’élection présidentielle du 22 février 2020. 

Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro, continue de réclamer ce qu’il considère comme une victoire usurpée. Mais cette fois-ci, c’est à travers les réseaux sociaux que se poursuit la lutte du Président du MPDD.

« Je réclame ma victoire et je réclame la victoire du peuple Togolais pour relancer le pays »a lancé Gabriel Agbeyomé Kodjo sur les antennes de la RFI.

Selon le Président du MPDD, « c’est dans cette réclamation là que j’ai subi à la fois des violences policières, moi, ma famille et les patriotes qui étaient chez moi à la maison et embarqués. C’est pour ça qu’on a aussi lancé un mandat d’arrêt qui m’a obligé à rentrer dans le maquis parce que ma vie est menacée ». Et de poursuivre, «j’interpelle la communauté internationale afin qu’elle intervienne rapidement au Togo, et exiger également l’arrêt de poursuite contre ceux qui pensent autres choses que ceux qui sont au pouvoir ».Rappelons que Faure Gnassingbé, le président élu a officiellement prêté serment le 03 mai 2020.

source : @gapola

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 1