Détournement de fond au ministère de la santé : accusé, Charles kondi Agba crie son l’innocence

0
574

charles_kondi_500

L’ancien ministre de la santé Charles Kondi Agba a rejeté toute responsabilité dans l’affaire de détournement de 400 millions de francs CFA qui devraient servir à l’achat et à la distribution de 10 mille moustiquaires aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans dans la commune de Lomé en 2011.

 

L’ancien ministre a expliqué sur les ondes de Victoire FM jeudi être certes l’initiateur du projet en 2008 qui avait été financé à hauteur de 57.000 Euros par la société GTZ alors qu’il était en charge de la santé.

 

Cependant, a-t-il rappelé, ce projet n’a été opérationnel qu’en 2009, à une époque où il n’était plus aux affaires au ministère de la santé.

 

Pour M. Agba, c’est plutôt son successeur Komlan Mali qui « de façon maladroite » a géré les fonds qui avaient été alloués.

 

« Au lieu d’acheter 10.000 moustiquaires à raison de 350 francs l’unité, ils se sont arrangés pour acheter 118.000 moustiquaires avec ces 57.000 Euros, soit 300 francs par moustiquaire. Je ne crois pas quelqu’un a mis l’argent dans sa propre poche. Mais ils ont voulu bien faire et ils se sont créé des problèmes. Le problème se passait en 2009, 2010 et 2011, mais en ce moment, Agba n’était plus là-bas », a-t-il expliqué.

 

Selon lui, le Fond Mondial s’est insurgé contre cette gestion du fonds et a demandé au Togo de payer conditionnellement 376 millions de francs CFA, «  sinon elle ne verserait plus les 15 milliards qui restaient pour la réalisation du projet pour l’année 2011 », a-t-il ajouté.

 

Charles Kondi Agba a occupé plusieurs fois le poste de ministre de la santé au Togo dont la dernière en date remonte au gouvernement Ahoomey-Zunu I.

 

Charles A.

 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 6