La Coalition des 14 partis de l’opposition a présente lundi 26 mars, le compte rendu des discussions qui ont eu lieu vendredi dernier dans le cadre du 3ème round du dialogue inter-Togolais placé sous l’égide du facilitateur ghanéen, Nana Akufo Addo.
Selon la coalition, l’essentiel des discussions de ce troisième round du dialogue ont porté sur le retour à la Constitution de 1992 dans sa forme originelle et la question de la candidature du Président de la République, Faure Gnassingbé aux élections présidentielles de 2020.
« Nous avons clairement dit au facilitateur que nous n’allons pas laisser le Président Faure Gnassingné se représenter aux élections présidentielles de 2020 », à laissé entendre le Chef de fil de l’opposition, Jean-Pierre Fabre.
Une position partagée par Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition. « Faure Gnassingbé est le seul à faire le choix de sortir par la grande porte ou la petite. S’il force le peuple, ce dernier agira », a-t-elle lancé.
Dans une déclaration lue pour la circonstance, les partis membres de la coalition ont dit avoir proposé au cours des travaux, qu’après le rétablissement des dispositions fondamentales de la constitution, soit instaurée une période de transition jusqu’à la prochaine élection présidentielle.
Période au cours de laquelle, poursuit la déclaration, les autorités de la transition auront en charge l’administration du pays, la mise en oeuvre des réformes électorales et l’organisation consensuelle des prochaines élections locales, législatives, et présidentielles.
Raphaël A.
 
afreepress / http://www.afreepress.info/index.php/component/k2/item/3529-dialogue-politique-la-coalition-favorable-a-une-periode-de-transition-avant-les-presidentielles
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 52 = 59