Drame de Wacem : Derniers hommages aux victimes dans une forte émotion, ce samedi à Tabligbo

0
629

wacem_exploision

Les derniers hommages ont été rendus aux victimes de l’explosion de Wacem (West African Cement), dans une forte émotion ce samedi au stade de Zébé à Tabligbo (environ 85 km au nord de Lomé), a constaté l’Agence Savoir News.

 

Les parents des victimes, les premiers responsables et employés de Wacem, ainsi que des responsables politiques et cadres de Yoto étaient présents. Le préfet de Yoto, Toudeka Gado a également fait le déplacement du terrain de Zébé. Ce dernier a rendu aux victimes, au nom du gouvernement togolais.

 

Au total cinq personnes (quatre togolais et indien) avaient perdu la vie dans l’explosion d’une citerne à fuel le 30 juin dernier, alors qu’elles faisaient des travaux de soudure. Une autre personne grièvement blessée, est soignée au CHU Sylvanus Olympio à Lomé.

 

Pendant les hommages, les cercueils des quatre togolais ont été exposés au milieu du stade. Dans la foule : des pleurs et lamentations des familles, proches et amis des victimes. Des cadres de Yoto et autres personnalités assis à la tribune des officiels, ont difficilement retenu leurs larmes.

 

Le préfet de Yoto a rendu hommage à « ces hommes de cœur, le seul hommage qui leur convient ».

 

« Le malheur qui vient de nous frapper dans le Yoto, frappe tout le peuple togolais. Le message que j’ai apporté c’est d’abord, le message de sympathie et de compassion envers les familles. Nous leur avons présenté nos sincères condoléances », a déclaré Francis Ekon, cadre de Yoto et président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP).

 

On notait également la présence de l’ancien Premier ministre et président du parti OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire) Agbéyomé Kodjo.

 

L’émotion était très forte, au départ des cercueils du stade. Certains, pleuraient à chaudes larmes au milieu de la foule. A la fin des hommages, chaque famille s’est occupée de sa dépouille pour les funérailles.

 

Les responsables de Wacem ont octroyé la somme de 2,5 millions de F.CFA à chaque famille des victimes pour les funérailles.

 

Des discussions seraient toujours en cours au sein d’un +comité de gestion de crise+ pour déterminer les modalités de prise en charge des veuves et enfants des victimes.

 

Rappelons que Wacem – société indienne – a démarré leurs activités à Tabligbo en 1996, après avoir racheté les installations de +Ciment de l’Afrique de l’Ouest+ (CIMAO), fermé en 1984, après cinq années d’activités.

 

La société CIMAO avait été créée par les gouvernements du Togo, du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, cette société dans laquelle certains locaux détiennent des actions, emploie plus de 900 personnes pour la plupart des togolais.

 

La société Wacem est présente dans d’autres pays de la sous-région dont le Ghana, le Bénin, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. FIN

 

Junior AUREL

 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 4