Echauffourées ce mercredi à Lomé entre étudiants et forces de l’ordre : quatre interpellations

0
247

policiers_etudiants_lome
 
Des échauffourées ont opposé ce mercredi pendant plusieurs heures, des étudiants de l’Université de Lomé à des forces de l’ordre à plusieurs endroits de la ville. Les heurts ont commencé après une Assemblée générale des étudiants sur le campus, rencontre initiée par l’Association des Etudiants du Togo (ASET) et la Synergie des Etudiants du Togo (SET). Après ce rassemblement, les étudiants sont sortis du campus pour se retrouver sur le boulevard Eyadéma non loin de l’ambassade des Etats-Unis où ils ont dressé des barricades, perturbant à la circulation. Après quelques minutes de manifestations, les étudiants manifestants ont été dispersés par les forces de l’ordre.
 
Ils se sont ensuite retrouvés au niveau de la Station Total de GTA où ils ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Un groupe d’étudiants s’est retrouvé par la suite au rond point de la direction générale de Togo Cellulaire, sur la bretelle GTA Atikoumé où des heurts ont été enregistrés entre manifestants et forces de l’ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymonèges.
 
Selon la gendarmerie nationale dans un communiqué rendu public, quatre « meneurs » ont été interpellées. Ils seront présentées aux autorités judiciaires pour « troubles à l’ordre public, violences volontaires et dégradations de biens publics », souligne le communiqué.
 
Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, a pour sa part « condamné ces actes de violences », rappelant aux étudiants que « les dispositions ont été déjà prises auprès des banques pour le paiement des bourses et allocations conformément aux critères retenus ».
 
Il a invité les étudiants « au calme, à la retenue et au respect des règles qui régissent la vie universitaire ». Les étudiants exigent le paiement des bourses et allocations pour le compte de cette année académique. Selon certains étudiants interrogés par l’Agence Savoir News, l’Etat n’a payé aucune tranche d’allocation depuis le début des cours.
 
Mercredi dernier, des étudiants avaient organisé un sit-in à la Primature, après une Assemblée générale pour les mêmes motifs.
 
Le Premier ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu les avait rassurés en ces termes : « Vos aides et allocations sont des choses auxquelles vous avez droit. Vous n’avez pas besoin de manifester pour les obtenir. Vos responsables sont informés que les chèques sont déjà positionnés et toutes les tranches vous seront payées. Il n’y a aucun refus de la part du gouvernement ».
 
Malgré les déclarations du chef de gouvernement, les étudiants ont observé trois jours de « campus mort » les mercredi, jeudi et vendredi derniers. FIN
 
Photo @ Archives
 
Edem Etonam EKUE
 
Savoir News
 
 

Laisser un commentaire