Accueil DIASPORA Élection présidentielle de 2020 : La diaspora pourrait voter...

Élection présidentielle de 2020 : La diaspora pourrait voter…

- Advertisement -

Les Togolais de l’extérieur (plus de 2 millions) pourront désormais prendre part aux consultations électorales depuis leurs lieux de résidence. Le gouvernement vient de prendre les dispositions nécessaires pour l’effectivité de cette mesure.

Il s’agit d’un projet de loi adopté vendredi 18 octobre 2019 en conseil des ministres, qui modifie et complète les dispositions des titres 1 et 4 du Code électoral et précisent les conditions dans lesquelles les Togolais de l’extérieur pourront prendre part à des consultations électorales dans le pays.

Certaines dispositions du Code électoral en vigueur traitent déjà du vote des Togolais de l’extérieur. Mais le gouvernement vient préciser que ces dispositions ne sont pas « suffisantes ».

Les modifications apportées portent entre autres sur la création des commissions électorales d’ambassade indépendante (CEAI) comme démembrement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)  dans les ambassades ; le type d’élections auxquelles les Togolais de l’extérieur peuvent prendre part ; le nombre d’électeurs potentiels minimum pour l’ouverture d’une commission électorale d’ambassade indépendante.

« Ce nombre est déterminé à partir du nombre des Togolais détenteurs de la carte consulaire en cours de validité depuis au moins six mois à la date de la révision des listes électorales délivrées par les ambassades togolaises couvertes par les CEAI », informe le conseil.

Dans la diaspora, les démembrements de la CENI sont composés de la commission électorale d’ambassade indépendante, la commission des listes et cartes, et le bureau de vote de l’extérieur

Le projet de loi précise également les pièces à fournir pour se faire inscrire sur la liste électorale et se faire délivrer une carte d’électeur ainsi que les conditions d’intervention sur les médias pour ceux qui résident à l’étranger. Il consacre aussi l’organisation des réunions électorales lors de la campagne et la condition de résidence dans le pays de vote pour pouvoir siéger pour le compte d’un parti politique dans un démembrement de la CENI à l’extérieur.

Il faut noter que l’effectivité du vote de la diaspora est l’une des recommandations de la feuille de route de la conférence des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO adoptée le 31 juillet 2018 à Lomé, ayant conduit à la résolution de la crise sociopolitique qu’a connue le Togo entre août 2017 et juillet 2018.

Raphaël A.

source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

34 − 27 =

LES + LUS

Renonciation à la nationalité togolaise : Les raisons profondes d’un phénomène devenu banal

photo@face Afrique Cinq cents (500) Togolais autorisés à perdre leur nationalité togolaise. C’est l’un des sujets sur lesquels a...

Tarification des services de la Police nationale La LCT dénonce un acharnement fiscal

Dans un arrêté ministériel en date du 04 novembre 2019, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani...

Présidentielle de 2020 : Le plan B d’UNIR au cas où Faure Gnassingbe déclinait l’offre de candidature

Invité dimanche 10 novembre 2019 dans une émission sur radio Pyramide Fm, l'ex-ministre Charles Kondi Agba, l'actuel...

Présidentielle 2020 au Togo : Des émissaires de la CEDEAO et l’ONU à Lomé pour s’assurer du bon déroulement du processus

Ibn Mohamled CHAMBAS La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Organisation des...

Vote de la diaspora : Véritable pétard mouillé.

Des membres de la diaspora togolaise en Côte d’Ivoire lors d’une manifestation anti-Faure Gnassingbé – RPT/UNIR à Abidjan le 19 novembre...