Festivités du 27 avril : Jean-Pierre Fabre dit niet au pouvoir


© togoactualite – Ceux qui espéraient voir Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition et le chef de l’Etat Faure Gnassingbé côte à côte rallumant la flamme de l’Indépendance le 26 Avril et le lendemain, les deux hommes, à la tribune officielle assistant au défilé civil et militaire marquant le 56ème anniversaire de l’Indépendance, ont tous faux. Ils doivent attendre un peu plus. Ce ne sera en tout pas en cas cette fois-ci car le chef de file de l’opposition vient d’officialiser son refus de participer à ces manifestations comme l’exige son statut de chef de file de l’opposition. L’annonce a été faite ce mercredi 20 Avril 2016 au cours d’un point de presse que Fabre a tenu au siège de son parti.
 
jpf_20avril2016


Le chef de file de l’opposition déclinera cette invitation même s’il y a lieu de noter avec intérêt, que le régime RPT/UNIR a compris, depuis quelques années, la nécessité pour le peuple togolais de commémorer chaque année, le 27 avril, symbole de l’indépendance du Togo », a déclaré Jean-Pierre Fabre devant la presse cette matinée.
Respecter les engagements pris par le gouvernement devant le peuple togolais et auprès de la communauté internationale, concernant la mise en œuvre des réformes politiques et électorales prescrites par l’APG ainsi que des élections locales ;
 
Mettre en œuvre les recommandations de la CVJR visant à créer un climat propice à la réconciliation nationale, notamment, la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux tours, l’inscription de l’imprescriptibilité du crime de torture dans le code pénal, la lutte contre l’impunité ;
 
Libérer les personnes abusivement détenues, lever les inculpations arbitraires et les contrôles judiciaires et permettre le libre retour des personnes contraintes à l’exil, dans la sordide affaires des incendies des marchés de Lomé et de Kara ;
 




Rétablir dans leurs droits les représentants de CAP 2015 arbitrairement exclus de la CENI de manière à préserver le caractère paritaire conféré à cette institution par l’APG et le code électoral.
Comme on le voit cette sortie du chef de file de l’opposition se révèle comme un camouflet à ceux qui ont pensé qu’il faudrait faire de l’homme de Kwadjoviakopé le N°1 de l’opposition pour que tout rentre dans l’ordre. Il suffirait de le goûter aux délices du chef de file de l’opposition pour qu’il perde de sa lucidité et de sa ténacité.
 
Sachant que le statut de chef de file de l’opposition qui le divise d’ailleurs avec ces collègues de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, en homme prudent jouer malicieusement son rôle. Il a souvenance de comment il a pu fait oublier dans le cœur des Togolais son mentor Gilchrist Olympio qui, à force de s’accoquiner avec le pouvoir est rangé des les oubliettes de l’histoire.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils