Fièvre hémorragique de Lassa dans l’Oti : Décès du chirurgien américain en poste à l’hôpital de Mango (officiel)


fievre_lassa

La fièvre Lassa qui sévit depuis quelques semaines dans la préfecture de Oti (nord) a déjà fait un mort, le chirurgien américain en poste à l’hôpital de Mango, a annoncé ce vendredi soir le gouvernement à l’issue du Conseil des ministres.

 

Le gouvernement a décidé de décorer le médecin décédé à « titre posthume », a précisé le communiqué rendu public, soulignant qu’au total deux cas ont été identifiés.

 

Le gouvernement a présenté sa compassion aux familles dont les membres ont été touchés par la maladie et ses condoléances à celle du médecin chirurgien décédé.

 

De sources médicales dans l’Oti, ont indiqué à l’Agence Savoir News que plus de 120 personnes ayant été en contact avec les malades sont sous surveillance médicale et des échantillons sont envoyés à l’étranger pour confirmation.

 

« La fièvre hémorragique à virus de Lassa est guérissable et j’invite à adopter des mesures d’hygiène afin d’éviter toute contamination, à savoir, entre autres : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, éviter de manipuler les corps des personnes décédées de cette fièvre, dératiser les lieux d’habitation et prendre soin des aliments. Un numéro vert est mis à la disposition de la population, le 111 », précise le gouvernement.

 

Rappelons que la fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique (causée par un arenavirus nommé « virus de Lassa »), proche de la fièvre Ebola, décrite pour la première fois en 1969 dans la ville de Lassa, dans l’État de Borno, Nigeria.
La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines qui sévit en Afrique occidentale.

 

Elle est endémique au Bénin (où elle a été diagnostiquée pour la première fois en novembre 2014), en Guinée, au Liberia, en Sierra Leone et dans des parties du Nigeria, mais elle est sans doute présente aussi dans d’autres pays d’Afrique occidentale. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
SOURCE / SAVOIR NEWS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *