« FNFIsation » des artistes togolais : Le mépris de trop de Kossivi Egbetonyo envers les acteurs culturels

0
494
Kossivi Egbetonyo
Kossivi Egbetonyo

Il avait défrayé la chronique sur les réseaux sociaux en début de semaine avec une rocambolesque affaire de conduite en état d’ébriété et de surcroît avec un véhicule de l’Etat. Les internautes ne l’ont pas épargné, allant de dérisions aux commentaires quelquefois désobligeants. Cette tempête n’est pas encore passée que le ministre Kossivi Egbetonyo se retrouve au cœur d’une nouvelle polémique. Il s’est fendu d’un communiqué laconique invitant les acteurs culturels à une reconversion en leur proposant d’ailleurs le FNFI comme leur « salut ». Sa proposition suscite l’indignation des artistes. D’autres ont carrément lancé un « Reconversion Challenge » sur les réseaux sociaux pour en rire !

Les acteurs culturels pourront bénéficier des mesures d’accompagnement de la part de l’Etat,dans le cadre de leurs activités de reconversion durant la pandémie liée au coronavirus. Ce programme est présenté comme une opportunité en or. Il est offert aux acteurs qui veulent souscrire aux produits du Fonds national de la finance inclusive (FNFI), selon une note du ministre de la Culture adressée aux Directeurs régionaux de la culture. Ces derniers ont jusqu’au vendredi 19 juin pour fournir la liste de tous les acteurs de leur ressort de compétence qui souhaitent s’y inscrire. Le ministre Kossivi Egbetonyo précise que ces acteurs pourront également bénéficier des formations en montage et de management de projets avant la soumission de leurs projets aux institutions financières agréées.

Cette initiative a suscité de vives réactions des acteurs culturels. Certains parlent d’une humiliation et d’un manque de respect au regard des services qu’ils rendent à la nation. Il faut reconnaître que les artistes se sont véritablement engagés aux côtés des populations dès le début de cette pandémie, souvent sans aucun appui d’ailleurs.

Mais au-delà de cette sortie invraisemblable, les acteurs culturels portent tout un chapelet de griefs contre leur ministre de tutelle. « Depuis son arrivée à la tête de ce ministère, il a brillé par un mépris déconcertant et un dédain injustifié envers la majorité des artistes », déplore un artiste.

Le ministre est aussi accusé d’avoir  tenté de décapiter les associations des artistes. Il a choisi de mettre en avant un leadership en se fondant sur l’émotion, sachant que celui qu’il voulait promouvoir au-devant des artistes, ne pouvait pas défendre leurs intérêts. Il en aurait profité pour mettre la main sur le fonds d’aide à la culture qui serait détourné de ses objectifs initiaux au profit de projets de formation pilotés par le ministère.

Il est également reproché à Kossivi Egbtonyo de diviser les artistes afin de privilégier son clan. Il aurait d’ailleurs porté cette ségrégation dans le cadre des projets de la Covid-19. Le courant ne passerait pas trop entre lui et les acteurs principaux de son département. Or, la culture devrait être un outil fédérateur. Mais malheureusement, le ministre Kossivi Egbetonyo prendrait tout son temps à diviser les acteurs.

Shalom A / Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 5