Football : Le Ghanéen Ibrahim Sunday salue la mémoire de son collègue togolais Hermann Hunkpati Ressort.

0
522
Ibrahim Sunday
Ibrahim Sunday

Ressort fut un acteur clé de la première qualification du Togo en juin 1971 face  au Ghana pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 72 à Yaoundé au Cameroun. L’ancien capitaine de la sélection togolaise est décédé dans la nuit du 9 au 10 aout 2020 à Lomé dans sa 75è année. Ayant appris la mauvaise nouvelle, son adversaire, ami et collègue, le Ghanéen Ibrahim Sunday, premier joueur ghanéen ballon d’or africain (Le Malien Salif Keita étant le tout premier sacré en 70),  a tenu à saluer sa mémoire. Un poignant témoignage.

« Bien triste je suis en apprenant la mort de mon ami Hermann Hunkpati. Nous fûmes certes de respectueux  adversaires dans le jeu. Il était  à la fois un  très excellent joueur et un capitaine très rassembleur. Nous nous sommes retrouvés par la suite au Gabon au moment où j’étais le coach principal de la formation librevilloise du FC 105.  Il y avait été mon assistant.  Exemplaire dans le travail, nous étions deux complices dans la tactique et le style de jeu à asseoir. Je garde de lui, le souvenir d’un  respectueux collègue », a déclaré Ibrahim Sunday.

Talentueux ils furent sur l’aire de jeu. Milieu de terrain, le Ghanéen Ibrahim Sunday était une pièce maitresse au sein de l’Asante Kotoko de Kumasi. De son côté, le Togolais Hermann Hunkpati était l’indispensable tour de contrôle au niveau du réseau défensif de la Modèle de Lomé, une formation aujourd’hui en perte de vitesse.

Internationaux et adversaires, les deux joueurs se sont livrés à distance de rudes batailles sportives. L’exemple le plus éloquent est le match retour qualificatif en juin 1971 disputé à Accra Staduim entre l’ogre qu’étaient les Black Stars du Ghana constellés de vedettes, Victor Owusu, Malick Jabir, Oliver Acquar, Robert Mensah ou encore le capitaine Ibrahim Sunday au sommet de son art et le Togo, un petit poucet avec des joueurs très déterminés à l’instar de Michel Sokpoh, Emmanuel Atsu, Arnold Fiaty, Adjévi Gabriel da Silveira, Ayité Damawuzan, Mébounou Kpadé sans oublier Pindra Sawoè, Luc Agbala, Apéti Edmond Kaolo et le goal Tommy Sylvestre.

Le Togo menait au jeu grâce à un but du feu follet attaquant Ayitégan Damawuzan  parvenu à tromper la vigilance du portier Robert Mensah. Au cours de cette épique rencontre, le portier togolais parvint à capter le ballon d’Ibrahim Sunday suite à un penalty occasionné par le défenseur Adjevi sur un attaquant ghanéen.

 Adversaires mais aussi capitaines l’un et l’autre pour le compte de leur sélection nationale, Ibrahim Sunday, aujourd’hui âgé de 76 ans, a été champion d’Afrique des  clubs champions (actuelle Ligue africaine des champions) avec l’Asante Kotoko de Kumasi. Reconverti entraineur, il a successivement coaché de nombreux clubs en Afrique dont le FC105 de Libreville au Gabon et l’Africasports d’Abidjan en Côte d’Ivoire après avoir évolué sous les couleurs de la formation allemande de Werder de Brême. Quant à son collègue Hermann Hunkpati, il fit ses armes au sein de l’Alliance de Lomé, puis au sein du Onze merveilleux avant de s’éclater sous la tunique de la Modèle de Lomé. Valeureux joueur au poste de libéro, il avait été capitaine au sein des Jaune et Noir de la capitale. Il était baptisé « Ressort » en référence à ses tacles liftés pour subtiliser le cuir aux adversaires. Après avoir évolué chez Lomé 1 de 1974  à 1978, le cadet des frères Zanpano et Venance Hunkpati s’était expatrié vers le Gabon pour y terminer sa carrière au sein du FC 105 avant de devenir coach assistant aux côtés d’Ibrahim Sunday.

De la lignée des générations dorées sans couronne, Hermann Hunkpati Messan fait partie de ces joueurs qui avaient joué avec passion sans rien en gagner. Oublié pour services rendus à la nation, Ressort s’en est allé avec  bien de regrets.

source : © Ekoué Satchivi avec Sylvesté Tété Ahadji / Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

20 − = 14