Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Général Yark Damehame : « Anticiper sur les menaces terroristes »

Général Yark Damehame : « Anticiper sur les menaces terroristes »

- Advertisement -
Le général Yark Damehame.
Le général Yark Damehame.

Les députés togolais ont adopté mercredi à l’unanimité, le projet de loi relatif à la sécurité intérieure, texte visant à « anticiper sur les menaces terroristes », a constaté l’Agence Savoir News.

Selon l’exposé des motifs, ce projet de loi a pour objet de donner au pouvoir exécutif, les instruments nécessaires pour faire face à des menaces sécuritaires nouvelles et durables, tout en assurant un équilibre proportionné entre la préservation des libertés publiques et individuelles et la sauvegarde de la sécurité publique et de l’ordre constitutionnel.

La loi adoptée comporte 56 articles répartis en 4 titres. Elle comble le vide juridique en matière de police de proximité et renforce les règles en matière de maintien de l’ordre public et de lutte contre le terrorisme notamment les règles d’intervention, de contrôle et d’interpellation en cas de risques de trouble ou d’atteinte grave à l’ordre public

Selon le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame, cette loi vise à « anticiper sur les menaces terroristes ».

Elle « permettra au gouvernement de renforcer l’arsenal sécuritaire déjà existant dans le pays pour mieux assurer la sécurité de nos concitoyen », a-t-il souligné.

« Cette loi permet également à notre pays, de se conformer aux principes communautaires auxquels notre pays a souscrits », a ajouté le général Yark.

Depuis quelques mois, le dispositif sécuritaire a été fortement renforcé dans le nord du Togo, et des patrouilles régulièrement organisées, en raison de la montée des actes terroristes au Burkina Faso voisin.

Le 26 avril dernier, le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé avait déjà annoncé l’initiative d’une loi sur la sécurité intérieure afin de doter l’ensemble des acteurs, des instruments adéquats, et de renforcer nos capacités opérationnelles dans le cadre de la coopération régionale.

« L’accent devra davantage être mis -tant au niveau de l’État que dans les familles- sur l’impérieuse nécessité de préserver notre jeunesse du péril de la radicalisation et des tentations extrémistes », avait-il souligné. FIN

Edem Etonam EKUE

source : savoir news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 78 = 84

LES + LUS

Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques

photo@L'Alternative  La période 2020-2021 verra une concentration d’élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Une demi-douzaine de pays...

Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit de Bac2, grâce au groupe Dunenyo

Kokou Didier Agbemadon Dès l’année prochaine, les futurs bacheliers d’Ahépé, une localité située à plus de 70...

Préparation à 2020; Pouvoir et opposition : état des lieux … . De pseudo prophéties sur l’alternance

Les soucis du commun des Togolais sont sans doute loin de ces considérations. Où trouver les moyens pour...

Police fiscale de lutte contre le financement du terrorisme La mise en place de l’arsenal de répression se poursuit

Le ministre de la Insécurité et la NonProtection civile le « général » Damehame Yark | Photo : DR

Convention d’investissement avec MM Mining : Fer, manganèse, bauxite, chromite, etc. concédés contre quel chemin de fer ?

De la gauche vers la droite Le ministre Adedze et les députés Aka Jacqueline et Kodjo Djissenou lors de la...