Gerry Taama accuse les députés sortants d’avoir travaillé à approfondir les inégalités sociales au Togo

1
322


L’Assemblée nationale issue des élections législatives du 20 décembre 2018 s’apprête à faire son entrée solennelle. Et ce sera ce mardi 8 janvier 2019, contrairement à la date du 21 janvier 2019 qui avait été précédemment avancée.
Gerry Taama, président national du Nouvel Engagement Togolais (NET), député de l’opposition élu dans la circonscription électorale du Moyen-Mono fera pour la première fois, son entrée à l’hémicycle en tant que député de la nation. Celui-ci, émet d’ores et déjà le vœu de voir cette 6e législature faire la différence en procédant aux réformes et en répondant aux aspirations du peuple togolais.
Il est d’ailleurs convaincu que cette nouvelle Assemblée marquera de ses empreintes la vie du peuple togolais contrairement aux législatures précédentes.
« Aucune Assemblée Nationale ne peut faire pire que celle qui vient de sortir. Parce que sur les 117 lois qu’elle a eu à voter, aucune proposition de loi n’a été votée. Les deux propositions de loi qui ont été faites et qui n’ont même pas abouti concernent uniquement les réformes constitutionnelles. Aucune contestation n’a été faite là où les Togolais sont atteints au plus profond d’eux-mêmes (santé, éducation emploi, etc.). C’est ce qui est déplorable. On peut au moins s’occuper des problèmes de la société et améliorer les conditions de vie de populations », a fustigé M. Taama accusant la législature sortante de n’avoir « absolument rien fait pour défendre la population togolaise, mais a plutôt approfondi les inégalités dans ce pays ».
Dès la mise en place du bureau de l’Assemblée, a-t-il souhaité, il faut que la priorité soit donnée à la réalisation des réformes constitutionnelles ainsi qu’à l’organisation des élections locales dans les trois mois à venir.
« Je souhaiterais que d’ici le mois d’avril prochain, cette nouvelle Assemblée ait cette capacité de faire les réformes et d’organiser des élections locales », a-t-il précisé.
Raphaël A
 
source : afreepress
 

1 COMMENTAIRE

  1. Que raconte encore ce fanfaron?
    S’acharner à la seule réforme pour l’alternance à la tête du pays est déjà une grande tâche et en elle même suffisante. Sans cela toutes les autres réformes( santé- éducation…) sont vouées à l’échec;car maintenir la population dans la misère, analphabetisme, la mendicité est exactement le socle et de quoi se nourrit le désir de conservation de pouvoir à vie par un timonier. M. Le député-officier sac au dos, tu rêves encore debout de croire que ton pays est déjà en démocratie pour que les députés puissent faire le bonheur du peuple sans le désir du Guide suprême chef suprême président Faure éternel sur terre.D’ailleurs tes propos contiennent leur propre contradiction mais comme tu es un âne-intellectuel- officier sac au dos, tu ne sais pas tirer la conclusion de tes propos: <> pourquoi elles n’ont pas abouti???????parcequ’elles se heurtent à la volonté d’un seul individu. Sommes nous alors où dans une Res publica ou dans une monarchie??????? Idiot-fanfaron ne vient que mystifier les petits qui ne savent pas réfléchir tu te trompes toi même, sale arriviste, fumiste.

Laisser un commentaire