Grève illimitée : Les enseignants chercheurs sur le point de mettre leur menace à exécution

image_pdfimage_print


Les enseignements-chercheurs des Universités publiques du Togo réunis au sein du Syndicat de l’Enseignement du Supérieur du Togo (SEST) et le Syndicat National des Enseignants Supérieurs (SNES) passe à la vitesse supérieur. Dans une note adressée au Premier ministre, ils demandent au gouvernement de « matérialiser » les promesses à eux faites. Dans le cas contraire, ils appellent tous les collègues à une grève illimitée avec cessation des activités pédagogiques à compter du lundi 25 juin 2018 dans les deux universités publiques du pays.

Ces enseignants du supérieur réclament, entre autres, Le règlement du reliquat au titre l’accord du 03 novembre 2011, la mise en place d’un mécanisme d’intégration automatique à la Fonction publique des enseignants contractuels de l’enseignement supérieur inscrits sur les listes du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), la prise en compte de la situation salariale actuelle dans le calcul des pensions des enseignants qui partent à la retraite, le remboursement des cotisations de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)

Voici Fichier PDF de la lettre adressée au Premier ministre Komi Sélom klassou
 
icilome
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*