Kaboua propose une expérience de prison à Faure Gnassingbé

0
447

abass_kaboua_audience_010713


Abass Kaboua, le Président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) se dit habituer par la prison et n’a plus peur d’y retourner si le pouvoir décide de l’enfermer de nouveau. Inculpé dans l’affaire des incendies criminels qui ont ravagé les Grands marchés de Kara et de Lomé courant janvier 2013, M. Kaboua qui avait été arrêté à la veille des élections législatives de 2013.
 
Mais il sera libéré juste aux lendemains de cette échéance électorale et jouit actuellement d’une liberté provisoire selon le procureur de la juste. Et la seule chose qu’il souhaite est que Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais fasse l’amère « expérience » des geôles.
 
Moi je n’ai pas peur de la prison. Je prie que demain, Faure Gnassingbé fasse l’expérience que moi j’ai faite. Pour moi aujourd’hui, la prison ne dit plus rien. C’est à lui que la prison fait peur aujourd’hui pas à moi et à Olivier Amah. La prison ne nous effraye pas au CST parce que si c’est Dieu qui l’a écrit, nous le prenons. Mais c’est la façon dont ils sont en train de procéder qui n’est pas acceptable », a déclaré Abass Kaboua.
 
Le président du MRC qui réagissait à une convocation adressée par la Gendarmerie au Commandant Olivier Amah, président de l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITO) à l’issue d’un meeting du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) et du Collectif Sauvons le Togo (CST).
 
C’est ainsi qu’il a dénoncé le fait que le pouvoir se sert des attributs du pays pour écraser les citoyens togolais. Parlant de la justice, il regrette que les juges togolais ne soient pas indépendants et se plient au diktat des politiques, notamment ceux au pouvoir. M. Kaboua demande à Faure Gnassingbé de faire arrêter certaines pratiques qui font révolter certains togolais.
 
Revenant sur la composition de la CENI, le responsable du CST indique qu’il n’y a pas de raison pour l’Union des Forces de Changement (UFC) prenne sur le quota de l’opposition. Il a ainsi annoncé que l’opposition a proposé mercredi dernier au Premier Ministre que le parti au pouvoir donne un poste de membre de la CENI sur le quota réservé à la majorité.
 
Togo Breaking News
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 2