Kofi Annan, ‘l’homme qui guidait vers le bien’

0
319


Le Ghanéen Kofi Annan, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) entre 1997 et 2007, a tiré sa révérence ce samedi à 80 ans à la suite d’une courte maladie. On retiendra l’annonce de cette disparition a suscité des hommages unanimes de par le monde venant des dirigeants du monde.
Kofi Annan, au-delà de sa vie entière qu’il mise donnée pour la cause des Nations Unies, passe pour être le représentant le plus célèbre des Nations Unies, le plus sympathique et qui a mis son œuvre pour juguler les fléaux ‘sans frontière’ que sont la maladie et la pauvreté.
L’actuel Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres parle d’un homme qui « guidait vers le bien ». Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais, sur son compte Twitter, a rendu hommage à un « digne fils d’Afrique, vaillant représentant de l’Afrique ».
Son œuvre lui a valu en 2001 le prix Nobel de la paix pour sa lutte pour un « monde mieux organisé et plus paisible ». M. Annan n’hésitait pas, lors de la réception de ce prix, à laisser entendre qu’ « au-delà des notions d’Etat, de nation, d’idée et de langage, se trouve le sort d’humains dans le besoin et répondre à ces besoins, sera la mission des Nations Unies dans le siècle à venir ».
On retiendra aussi de cette immense personnalité qui incarnait la paix dans le monde, des mots qui restent à jamais en mémoire, lorsque le diplomate ghanéen cédait son poste au Sud-Coréen Ban Ki-Moon.
« J’ai consacré l’essentiel de ma vie à travailler pour les Nations Unies. Je me suis senti chez moi. Aucun autre travail au monde n’aurait pu être plus enrichissant. J’ai rencontré de personnes merveilleuses et je me suis fait de nombreux amis à travers. Occupé le poste de secrétaire général ces 10 dernières années, a été un privilège extraordinaire. Je crois que nous pouvons tous être de ce que nous avons fait ensemble durant cette période pour répondre aux défis les plus pressants du monde ».
Né à Kumasi au Ghana où il a grandi et après ses études notamment aux Etats-Unis et en Europe, Kofi Annan a commencé son œuvre en 1962 au sein des Nations Unies dans l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il a gravi les échelons jusqu’à être nommé secrétaire général adjoint des Nations Unies au maintien de la paix dans les années 1980. Le reste est bien connu de tous. L’homme aura simplement marqué cette institution quand il a été reconduit par acclamation en 2002.
 
Global actu
 

Laisser un commentaire