Accueil SOCIÉTÉ NÉCROLOGIE Kossivi Egbetonyo à propos de Jimi Hope : « Il a aimé...

Kossivi Egbetonyo à propos de Jimi Hope : « Il a aimé la terre qui l’a vu naître »

- Advertisement -

L’auteur-compositeur, le rockeur et bleuesman, le peintre et sculpteur, Jimi Hope, décédé le 4 août dernier en France, a reçu un hommage national mérité ce vendredi à Lomé. Une occasion pour tous ceux qui l’ont connus de rendre témoignage de l’artiste hors-pair qu’il était.

Pour le ministre en charge de la Culture, Kossivi Egbetonyo entouré de ses collègues du gouvernement lors de la cérémonie ce matin à Lomé, Jimi Hope est un chanteur qui a aimé son pays jusque dans les moindres détails. « Par-dessus tout, il a aimé la terre qui l’a vu naître et lui est resté fidèle jusque dans les moindres détails. Chacun pouvait se reconnaître en lui », a-t-il déclaré.

Ce qui a marqué ce membre du gouvernement, et plusieurs autres personnes d’ailleurs, c’est la présence de l’artiste dans la vie de la jeunesse togolaise pour qui il organisait des concerts gratuits au carrefour Deckon, avec des messages de tolérance, de paix à l’endroit de ces jeunes qu’il appelait au travail.

« Celui qui nous rassemble ici aujourd’hui, notre compatriote, Jimi Hope a fini par prendre racine dans le cœur de tous. Il a été un ami, un frère, un modèle, un repère. Le meilleur témoignage qui puisse lui être rendu, c’est lui-même qui l’a constitué, tel un trésor, à travers son immense œuvre. Des fresques et des centaines de toiles dont certaines ornent le palais présidentiel de longue date », a-t-il souligné.

M. Egbetonyo reconnaît que Jimi Hope n’hésitait pas à dénoncer les travers de la société et à interpeller le gouvernement à travers sa guitare et son harmonica.

« Il était convaincu de sa contribution d’artiste à la vie de la nation et à la paix, soit qu’il a su dénoncer certains travers sociaux en les saisissant dans un refrain qui ne tarderait pas à être populaire, soit qu’il se trouvât en situation d’attirer l’attention des autorités sur telles difficultés du quotidien dans une complainte d’harmonica ou de guitare. Il était convaincu de cette nécessaire implication au point qu’il a accepté de participer comme membre du comité mis en place par le chef de l’Etat au choix du logo du PND », a-t-il relevé.

Jimi Hope a été décoré à titre posthume, l’ordre national du mérite par le Premier ministre Selom Klassou.

source : icilome

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

63 − 56 =

LES + LUS

Présidentielles 2020 : Les candidats auront 500 millions F CFA à se partager

Le montant du cautionnement pour l’élection présidentielle de 2020 est de vingt millions (20 000 000) de...

« Le Togo comme il va » : Chronique des insurrections armées/coups d’Etat…à la togolaise

Le Togo est une curiosité confirmée dans le monde. Au-delà des cocasseries et autres faits divers animés, le...

Nuit des mercis du projet « Graines du Togo » : Reconnaissance, satisfaction et projection sur les prochaines éditions

Le Col Akpovy, président de la FTF, recevant le prix spécial du Chef de l'Etat des mains de Claude le...

Football à la base : Hervé PIZA offre du matériel sportif à l’Académie des sept collines d’Atakpamé

Le 1er conseiller de l’Académie des Sept Collines d’Atakpamé (ASCA), M. Piza Hervé, ancien 1er vice-président de la...

Togo : Vive Faure Gnassingbé pour que vive la minorité pilleuse!

Le président togolais Faure Gnassingbé et sa présidente de l’Assemblée nationale Chantal Yawa D. Tsegan | Photo : DR