La belle leçon d’intégrité de l’imam Mahmoud Dicko

0
1125
l’imam Mahmoud Dicko
l’imam Mahmoud Dicko

« Tout homme a son étoile. L’étoile de son intégrité morale. Et toute sa vie, il essaie de s’y accrocher. Une fois qu’elle est éteinte, elle ne se rallume plus » (Arthur Miller)

La lutte du peuple togolais pour l’avènement de la démocratie au Togo est devenue un mythe de Sisyphe. Un éternel recommencement. Depuis 53 ans, les Togolais tentent de renverser démocratiquement le régime héréditaire. En vain. Chaque fois que le peuple est vent debout et engage des actions, des mouvements de rue pour se libérer du joug de la dictature, la lutte est toujours dévoyée et le régime finit par se renforcer.

Tant et si bien que la résignation semble gagner les Togolais. Un acteur politique lançait, dépité, « nous avons essayé toutes les méthodes avec ce régime ». Mais il aussi reconnu que la lutte populaire est invincible. Chute des dictatures, il y en a toujours eue. Au Burkina, au Soudan, en Algérie…les peuples ont fini par avoir les derniers mots et renverser les régimes autocratiques qui les opprimaient. Non pas qu’ils ont plus lutté que les Togolais, mais eux, ils sont parvenus à arracher leur liberté.  

En 2017, la lutte aurait pu aboutir au Togo si les leaders de l’opposition n’avaient pas abandonné la seule arme dont ils disposaient, la rue pour faire confiance au syndicat des chefs d’Etat de la CEDEAO pour un dialogue bidon qui a fini par plomber les derniers espoirs des Togolais.

Aujourd’hui, c’est le peuple malien qui est en train d’administrer une belle leçon aux Togolais en ne transigeant pas sur les principales revendications malgré les manœuvres de la CEDEAO. «Je respecte la CEDEAO, mais les Maliens ont pris leur destin en main. Le Mali est un peuple responsable et digne, on se battra pour notre dignité. Je suis Malien et je donnerai ma vie aux Maliens. Ce que vous voulez, chers présidents, ne passera pas au Mali. Soyez avec le Mali et non avec Ibrahim Boubacar Keita », avait martelé l’imam Mahmoud Dicko, figure emblématique du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui mène la contestation contre le président malien Ibrahim Boubacar Keita.

«Nous sommes un peuple debout et résistant. Nous ne sommes pas un peuple soumis ou résigné. Nous préférons mourir que de trahir », a insisté l’imam Dicko. Qui a d’ailleurs été classé parmi les 100 personnalités les plus influentes en Afrique.

En février 2019, il avait rejeté 50 millions de FCFA offerts par le gouvernement au Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), l’instance représentative des mosquées et associations musulmanes auprès des autorités qu’il dirigeait à l’époque pour l’organisation d’un meeting. « Ce n’est pas par mépris que je dis non à cette offre. Je le dis humblement, ce n’est pas un manque de respect. C’est tout simplement une question de principe. Nous voulons faire de ce meeting, un meeting de don de soi. Nous allons demander de l’argent dans d’autres circonstances », a déclaré Mahmoud Dicko. 

Voilà une belle leçon d’intégrité dont devrait s’inspirer l’opposition togolaise. En 2018, une affaire de 30 millions de FCFA dont Alassane Dramane Ouattara avait cadeauté la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise (C14), avait fini par créer des dissensions au sein du groupe et torpillé de facto toute la lutte des Togolais. Le comble, ce sont certains membres de la Coalition, incapables de tenir leur langue qui avaient porté le linge sale en public, jetant ainsi du discrédit sur toute l’opposition.

Les mêmes leaders de l’opposition, manquant cruellement de principe, n’avaient pas hésité un instant à sauter dans l’avion offert gracieusement par le régime togolais pour aller discuter du départ de Faure Gnassingbé du pouvoir à Conakry en Guinée chez Alpha Condé. Comme des gamins, les membres de la délégation s’étaient mis à faire des selfies dans l’avion. Ce qui avait suscité un tollé dans l’opinion. L’opposition togolaise, si elle veut voir aboutir un jour la lutte, doit apprendre à se remettre en question et s’inspirer de ce qui marche ailleurs.

Médard AMETEPE / Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

79 + = 86