La cour d’assises ouvre sa 1ère session de l’année 2013 : l’affaire de la tuerie des jeunes filles de Lomé et de ses banlieues à la barre

0
797

Olivier_Yaovi_Sronvie

La cour d’assises de Lomé a ouvert ce lundi sa première session pour le compte de l’année 2013. Au programme, 18 affaires à traiter au nombre desquelles les homicides volontaires avec préméditation, les trafics internationaux de drogue à haut risque, des coups mortels, des viols qualifiés de pédophilie, des infanticides.

 

L’affaire la plus attendue, celle qui défraie la chronique depuis deux ans, c’est la tuerie des jeunes filles de Lomé et de ses banlieues dans laquelle est impliquée le pasteur de l’Eglise Adventiste Monteiro.

 

Selon Olivier Yaovi Sronvie, président de la cour d’appel de Lomé, « la Cour d’Assises, c’est une formation spéciale de la Cour d’Appel qui siège périodiquement dans le but de juger les crimes. C’est l’occasion qui est donnée à la société de jauger les compétences de la Cour d’Assises en matière pénale »

 

Dépeuplé un tant soit peu l’univers carcéral de sa pléthore de détenus préventifs, reste l’objectif poursuivi par ces assises.

 

La cour d’assise va juger ce lundi deux affaires, une sur un homicide volontaire avec préméditation et une concernant un trafic international de drogue à haut risque. Les travaux prendront fin le 6 décembre prochain avec l’affaire de la tuerie des jeunes filles.

 

MAO R.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 7 = 1