L’atelier sur la décentralisation lèvera-t-il l’obstacle à l’organisation des élections locales ?


decentralisation


© togoactualite – La décentralisation et les élections locales ont fait couler trop d’encre et de salive ces dernières années au Togo. Le gouvernement qui entretemps avait installé une commission spéciale pour se plancher sur la question, semble enfin trouver la panacée pour aller vers la décentralisation. Il s’agit de l’organisation d’un atelier sur la thématique. Il a été ouvert ce mardi à Lomé.
 
Durant trois jours les cadres des ministères sectoriels, les députés, les représentants de la société civile, les représentants des partis politiques, le secteur privé, les partenaires techniques et financiers, la chefferie traditionnelles, les préfets, les représentants des collectivités territoriales décentralisés, tout ce monde va à travers un débat participatif, comparatiste et inclusif, de définit, à la lumière des réalités togolaises de nouvelles orientations afin de rendre la décentralisation plus réaliste et plus efficace.
 
« La décentralisation, illustration de la démocratie à la base, n’est pas seulement un héritage colonial. C’est une conception rationnelle pour les Etats épris de développement », a indiqué le ministre de l’administration territoriale, M. Payadowa Boukpessi.
 
Pour Khardiata Lo N’Diaye, le Togo a franchi une étape importante de son processus de décentralisation et c’est un enjeu original, parce que la décentralisation togolaise se trouve au cœur de la modernisation de l’Etat et de l’accélération du processus transformationnel de l’économie et de la société togolaise.
Au cours des travaux des expériences françaises, allemandes, et européennes et des pays de la sous région notamment le Sénégal, le Burkina Faso seront partagées à l’assistance.
 
Notons qu’en mars 2016, le gouvernement a adopté la feuille de route de la décentralisation et des élections locales avec les principales orientations et options stratégiques.
 
lomévi (www.togoactualite.com)