Le Diable a donné, le Diable a repris, à lui la Gloire pour les siècles des siècles. Amen !

0
3885

Depuis le matin, défilent sur internet des photos de manifestants du canton de Siou, frères et sœurs du colonel Nadjoulba assassiné le 3 mai dernier dans son bureau. Ces manifestants réclament justice pour leur frère et veulent que le contexte de son assassinat soit élucidé.

Tout en trouvant leur manifestation normale, le défunt étant un des leurs, leur fils, leur oncle, leur père, leur frère, la musaraigne n’ayant jamais été exclue de sa communauté à cause de sa puanteur, comme le dit le dicton, j’ai juste quelques conseils à donner aux marcheurs.

Chers manifestants, rentrez chez vous, vite. Rentrez chez vous parce que vous savez que vous marchez pour une cause perdue d’avance.

Rentrez chez vous parce que vous voulez affronter un enjeu qui dépasse vos capacités d’habitants d’un village perdu dans les tréfonds de la misère et de la solitude du nord du Togo. Vous avez, dans le gouvernement togolais, dans les institutions de la République, dans l’armée, des fils de votre village très bien placés, mais qui ne broncheront pas devant cet assassinat qui leur fait tant mal. Pourquoi ? Parce qu’ils doivent à ceux qui ont assassiné votre frère. Et ils sont dans une posture où ils ne lèveront pas le petit doigt même quand ce régime aura décimé tout votre canton.

Rentrez chez vous parce que ce qui se passe n’est que l’un des termes d’un contrat aussi vieux que le monde, un contrat que vous avez accepté de signer consciencieusement ou non : quand on mange avec le diable, il faut avoir une longue cuillère. Et, tacitement ou non, la plupart d’entre vous ont accepté de manger avec le diable.

Le diable qui vous a promis que tant qu’il sera au pouvoir au Togo vous serez protégés et favorisés. Le diable qui vous a fait croire qu’il est au pouvoir parce qu’il vous protège de ceux qui vous méprisent, vous jugent inférieurs, et qui vous écraseront quand ils prendront le pouvoir.

Rentrez donc chez vous, parce que vous faites partie de ceux que le diable considère comme ses valets totalement acquis et soumis, et de qui il ne tolère pas le moindre signe de révolte. Ne voyez-vous pas qu’il n’a pas peur, le diable, de montrer, même quand il est désavoué de partout, que vous le choisissez à chaque échéance électorale à 100% ? Rentrez chez vous.

Ce n’est qu’un seul officier tué, parmi les dizaines que le diable vous a offerts, un seul bol de lait renversé parmi les centaines de vaches à lait qu’il vous a données. S’il vous en a donné, il peut encore vous en donner. Ne compromettez pas vos chances futures, les magnanimités incomptables du diable qui vous attendent. Calmez-vous donc, et rentrez, en murmurant cette prière : « Le diable a donné, le diable a repris, à lui la gloire pour les siècles des siècles. »

David Kpelly

Manif à Siou (vidéo : FK/FB)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 + 1 =