Le ministre de la Sécurité prêt à éradiquer la violence sur les stades de football par tous les moyens

0
542

Yark_avril2013

Les démons de la violence sont de retour sur les terrains de football du Togo lors des 20e et 22e journées du championnat de football de Première division.

 

C’est le stade de Tchamba (385 km au nord de Lomé) qui a ouvert le bal dimanche 22 septembre à l’occasion du match Koroki Métété et Gbikinti de Bassar.

 

Selon le rapport du commissaire au match, les actes de violence sont venus des supporteurs du club local qui ont été à l’origine des « graves » incidents ayant occasionné plusieurs blessés ainsi que de nombreux dégâts matériels dans le camp adverse.

 

La lourde sanction prise par la Fédération togolaise de football (FTF) à l’encontre du club de Tchamba n’a pas dissuadé les partisans de la violence. Ceux-ci ont encore fait parler d’eux dimanche dernier à Notsè lors de la rencontre de la 22e journée entre Anges de la localité et Gomido de Kpalimé. Des blessés et dégâts matériels ont été également enregistrés.

 

Afin de mettre les acteurs du football devant leurs responsabilités et prendre des mesures hardies pour combattre ces actes d’une autre époque sur les stades de football du pays, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Colonel Yark Damehane a « convoqué » les responsables de la FTF ainsi que les dirigeants des clubs de Première division à une réunion. La rencontre, a appris l’Agence Afreepress de sources proches du ministère de la Sécurité, est prévue pour mardi prochain. Le ministère chargé de la Sécurité entend mettre tout en oeuvre afin de ramener l’accalmie sur les stades de football du pays.

 

Mais cette initiative pourra-t-elle réellement ramener le calme et la quiétude sur les terrains de football du Togo ?

 
Telli K.
 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 77 = 79