Le parti DSA demande à Faure Gnassingbé d’œuvrer pour favoriser le retour de François Boko au Togo

0
27


Les Démocrates Socialistes Africains (DSA), ont  appris, tout comme l’ensemble des populations togolaises par voix de médias, l’arrivée de notre compatriote Me Akila François Boko, ancien ministre de la sécurité exilé en France depuis 14 ans à la suite des élections présidentielles de 2005.

Contre toute attente, nous apprenons ce jeudi, 28 mars 2019, que les autorités togolaises en collaboration avec les autorités françaises ont refusé au compatriote Boko de rentrer au Togo, sa terre natale.

Le Parti DSA constate que c’est un acte gravissime, qui révèle étrangement le degré de compromission de la France dans la crise sociopolitique qui retarde le Togo depuis des décennies sur le plan démocratique.

Le Parti DSA voudrait faire remarquer que le Togo, tout comme le territoire togolais appartient à tout Togolais, sans exclusion aucune, et le Chef de l’État en tant que garant des institutions de la république devrait en assurer le plein exercice à tous les citoyens togolais, au cas contraire, il perdrait le droit à ce titre.

C’est pourquoi, le parti DSA demande au Chef de l’État, son Excellence, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé de prendre instamment, des mesures de sécurité pour permettre à tous les citoyens togolais, notamment Me Akila Boko, de rentrer paisiblement au Togo.

En effet, si Me Boko ne peut pas se sentir en sécurité dans son propre pays, comment peut-on comprendre qu’il trouve la paix ailleurs? On est toujours mieux chez soi dit-on.

Le Parti DSA invite la population togolaise et la diaspora à demeurer mobilisés et de continuer par croire à un Togo nouveau où tous les fils et toutes les filles seront capables d’apporter leurs pierres à la construction de la Nation Togolaise telle que souhaitée.

Le Parti DSA condamne par ailleurs la volonté manifeste du régime RPT-UNIR de confisquer toutes les institutions de l’État, d’ériger des abus de droit en mode de gouvernance contre les citoyens togolais, comme si nous étions dans un territoire conquis par la guerre.

Le Parti DSA invite une fois encore le Chef d’État à faire preuve de bonne volonté et à  œuvrer pour l’apaisement du climat sociopolitique dans le pays.

 

Fait le 29 mars 2019

Pour le Bureau National du parti DSA

Le Secrétaire Général

Targone Sambiri N’wakin
 
source : Liberté
 

Laisser un commentaire