Le PNP se désolidarise encore de la coalition des 14

0
394

Quelques leaders de la C14 | Photo : DR


Comme à la veille du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) tenu à Lomé le 31 juillet dernier, le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam ne s’associera pas aux meetings que prévoit organiser la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise les 22 et 23 septembre prochains.
L’information a été donnée ce mardi par le chargé des affaires politiques de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Edem Abalo Atantsi. Selon ce collaborateur du chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, les responsables du PNP, pour se désolidariser de ces manifestations, arguent de la mise en place des bureaux fédéraux de leur parti.
Laurent Kodjogan Atsu, le vice-président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), invité ce mercredi sur la radio Zéphyr FM, confirme l’information selon laquelle le parti politique de Tikpi Atchadam ne prendra pas part aux prochains meetings que la coalition des 14 organise dans 19 localités du Togo mais conteste l’argument avancé par son collègue pour justifier la position du PNP.
« M. Atantsi ne prend pas part aux réunions de la coalition. Les r
© aLome.com par Edem Gadegbeku & Jacques Tchako
Dernier jour des 3 nouvelles journées de manifestation de l`Opposition togolaise contre le régime UNIR
Lomé, le 02 décembre 2017. Devanture de l`Hôtel Sancta Maria. Meeting. Des milliers de Togolais ont de nouveau répondu à l`appel de l`Opposition, à ce dernier jour des 3 journées de mobilisation pour décrier concomitamment le pouvoir togolais dans plusieurs villes du pays. Un nouvel appel à manifester a été lancé sur jeudi 7 décembre prochain.
© aLome.com par Edem Gadegbeku & Jacques Tchako
Dernier jour des 3 nouvelles journées de manifestation de l`Opposition togolaise contre le régime UNIR
Lomé, le 02 décembre 2017. Devanture de l`Hôtel Sancta Maria. Meeting. Des milliers de Togolais ont de nouveau répondu à l`appel de l`Opposition, à ce dernier jour des 3 journées de mobilisation pour décrier concomitamment le pouvoir togolais dans plusieurs villes du pays. Un nouvel appel à manifester a été lancé sur jeudi 7 décembre prochain.
esponsables du PNP ne nous ont pas dit à la réunion qu’ils ne participeront pas aux meetings parce qu’ils sont en train de mettre en place des bureaux quelque part. Il a peut-être fait ses affirmations sous le coup de la colère », a-t-il expliqué.
Pour lui, un parti au sein de la coalition peut s’excuser de ne pas pouvoir faire une activité prévue par le regroupement des 14 partis politiques. Et s’agissant du PNP, il a énormément fait pour le peuple togolais (allusion faite au 19 août 2017), et la coalition peut le substituer et lui rendre la monnaie de sa pièce.
Le PNP n’a pas attendu sa réunion hebdomadaire du samedi prochain pour donner sa position. « Toutes les manifestations de rue dans lesquelles le nom du PNP figure, que personne ne vienne nous demander si le PNP figure ou non. Car, selon les 13 autres partis politiques de la coalition, il faut à tout prix organiser des marches ces moments-ci. Et pour le PNP, il n’en est pas question », déclare Ouro-Djikpa Tchatikpi, le conseiller du président du PNP.
Pour le PNP, la première préoccupation, c’est l’accomplissement des mesures d’apaisement. Et on apprend que certains (10) des 53 détenus qui croupissent encore en prison, ont été libérés.
Pour information, la coalition des 14 partis politiques organise les 22 et 23 septembre prochains des meetings d’informations à Dapaong, Kanté, Kétao, Guérin kouka, Bassar, Bafilo, Sokodé, Badou, Anié, Atakpamé, Tohoun, Notsé, Tsévié, Kpalimé, Kévé, Tabligbo, Afagnan et Vogan. Qutre (4) équipes ont été constituées pour ce faire.
 
Global actu
 

Laisser un commentaire