Législatives 2018 : Les experts électoraux de la CEDEAO débutent leur travail le 17 septembre prochain

0
250


L’une des recommandations contenue dans la feuille de route des Chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO et qui divise la classe politique togolaise, est la question du renforcement de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).
Du mot «renforcement» chacun a sa compréhension. Pour la coalition des 14 partis de l’opposition, il est question d’une recomposition complète de l’institution en charge de l’organisation et de la supervision des élections dans le pays et pour le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) il s’agit d’une représentation au sein de la CENI de toutes les tendances politiques y compris de l’opposition parlementaire.
Réunis lundi 10 septembre 2018 à Lomé, dans le cadre de la première réunion du comité de suivi et de mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO, les émissaires de la CEDEAO n’ont pas pu trancher cette question et ont confié sa résolution aux chefs d’État ghanéen et guinéen, facilitateurs désignés dans la crise togolaise.
Par contre, la CEDEAO a annoncé le lancement du processus de « recrutement des experts électoraux de la CEDEAO, notamment des experts en droit constitutionnel, en audit électoral et observateurs électoral » dans le cadre de la mission d’accompagnement électorale promise par l’organisation au Togo.
Le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou a indiqué l’arrivée au Togo de ses experts chargés de travailler en étroite collaboration avec la CENI, le 17 septembre dans le cadre des élections législatives le 20 décembre 2018.
Raphaël A.
 
afreepress
 

Laisser un commentaire