Les consommateurs maintiennent le sit-in du 7 février prochain, la mairie s’y oppose

Les organisations de consommateurs et de la société civile maintiennent le sit-in du 7 février prochain devant le ministère du commerce et de la promotion du secteur privé pour forcer l’Etat à revenir sur sa décision du 16 janvier dernier, relative à l’augmentation des prix des produits pétroliers.

L’information a été donnée mercredi par la Ligue des Consommateurs Togolais (LCT) au cours d’une conférence de presse.

Un appel est lancé à tous les consommateurs, notamment les fonctionnaires, les travailleurs du secteur informel, les étudiants, les conducteurs de taxis-motos, les chauffeurs et toute la population à participer à ce sit-in.

Au même moment, la mairie de la ville de Lomé interdit formellement cette manifestation.

Selon Emmanuel Yao Sogadzi, président de la LCT, l’augmentation de ces prix cause de véritables conséquences néfastes au sein de la population togolaise. Pour cette raison, il faut des actes concrets pour montrer aux autorités que cette décision doit être « rapportée ».

« Il faut que nous allions au-delà des indignations en posant des actes concrets, pour que le gouvernement revienne sur sa décision, dont les conséquences néfastes agissent déjà sur la population togolaise », a souligné le président de la LCT.

Les organisations réclament pour ce faire des discussions « de bonne foi » avec le gouvernement pour que les populations puissent recouvrer la paix « intérieure ».

Gaël N.    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils