Les femmes sinistrées des marchés du Togo alertent l’opinion

0
492

femmes_sinistrees_incendie

« Nous avons pendant toute une année nourris l’espoir de voir renaître de ces cendres, ces activités grâce aux soutiens de notre gouvernement. Nous avons cru en la volonté politique et au sens du devoir de protections de nos dirigeants vis-à-vis des citoyens que nous sommes et qui, en principe, devrait les conduire à nous aider à surmonter nos difficultés, mais hélas », c’est par ces mots que les femmes sinistrés des marchés du Togo regroupées dans l’Association des sinistrés des marchés du Togo (ASSIMAT) ont lancé un cri de détresse en direction de la population.

 

Pour cette association l’Etat qui doit les protéger en ces moments douloureux les a au contraire abandonné, et les a laissés seuls, face à cette épreuve. « Nos biens ont été détruits dans l’incendie des marchés et le gouvernement togolais reste sourd à nos cris et à nos demandes pour que nous soyons rétablis dans nos droits », a martelé Mme Senaya Afi Charity, dans une déclaration liminaire lue.

 

Elle n’a pas manqué d’égrener la liste de ces consœurs disparues à la suite de ces incendies et ceux que la tragédie a plongé dans l’anxiété et l’inquiétude extrême.

 

Ces sinistrés ont aussi dénoncé le silence du chef de l’Etat qui a fermé ses portés à leurs sollicitations multiples. « Nous avions préparé un mémorandum que nous voulions remettre en main propre au chef de l’Etat dès que nous serions reçu par lui car nous lui avions adressé une demande d’audience. Jamais nous n’avons été reçus », a encore déclaré Mme Senaya.

 

Pour finir ces sinistrés ont adressé une requête à l’endroit de l’autorité. Ces requêtes concernent l’indemnisation, la déclaration des enregistrés, le compte rendu des opérations d’aide aux sinistrés.

 

Notons que les 10 et 12 janvier 2013 les incendies criminels ont ravagé successivement le grand marché de Kara et de Lomé avec des effets dévastateurs sur la vie des commerçantes.

 


L’arnaque du téléthon organisé par les amis de « Maman » Ingrid AWADE et « Papa » Faure GNASSINGBE
 
Intervention de Mme Gbadamassi, vice- présidente de l’Association des Sinistrés des Marchés du Togo (ASSIMAT) au cours de la conférence de presse à Brother Home, ce 16 Janvier

&nbsp
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

41 + = 45