Les forces de l’ordre étouffent le sit-in contre la hausse du prix du carburant

0
610

sit-in_lct1

Comme il fallait s’y attendre le sit-in de la Coalition contre la vie chère pour protester contre la hausse du prix de carburant a été étouffé dans l’œuf. Il ne pouvait en être autrement puisqu’à la veille de cette manifestation, les organisateurs et la municipalité de Lomé ne sont pas parvenus à un accord sur le lieu de la manifestation.

Très tôt ce matin la zone du ministère du commerce a été bouclée par le déploiement des fourgonnettes de la gendarmerie avant même l’arrivée des manifestants. Ces éléments de la gendarmerie ont même intimé l’ordre à quelques journalistes qui étaient sur le lieu bien avant les manifestants d’aller se faire voir ailleurs.

Finalement, les manifestants qui ont fait le déplacement de la place des martyrs ont été empêchés d’accéder au lieu. Pour les forces de l’ordre il n’est pas question d’observer un quelque sit-in en face du ministère. Elles ont proposé aux manifestants d’aller sur l’esplanade du palais des congrès.

Après de multiples discussions, les organisateurs ont pu lire la déclaration qui devrait sanctionner le sit-in. Dans cette déclaration, la Coalition contre la vie chère estiment que si rien n’est fait pour revoir à la baisse le prix des produits pétroliers, plusieurs actions unitaires seront menées très prochainement afin de faire fléchir le gouvernement en collaboration avec les plus organisations syndicales.

Par conséquent, elles demandent au gouvernement dans un souci de gouvernance efficiente et d’apaisement social de rapporter avant toute négociation l’arrêté interministériel N°002/MCPS/MEF/MME du 15 janvier 2014 portant fixant à la pompe des produits pétroliers, d’engager des négociations inclusives de bonne foi dans les brefs délais avec les organisations de consommateurs, de la société civile et des organisations syndicales et aux députés d’user de leur droit constitutionnel d’interpellation des membre du gouvernement.

Notons que pour la mairie, en raison de la forte concentration de trafic routier qui se déroule sur la place des Martyrs surtout les jours ouvrables, ce site ne saurait se prêter à une telle manifestation. Le chef de la délégation spéciale de la ville de Lomé, le contre-amiral Adegno Foga, a demandé aux organisateurs de trouver un autre endroit plus adapté pour accueillir le sit-in. Niet ont répondu les organisateurs.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 
sit-in_lct2
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

60 − = 55