Les partis politiques ont convenu de la conduite des discussions par un facilitateur


discussion_reformes_500

Le dialogue entre les partis politiques parlementaires vient de s’entendre sur la désignation d’un facilitateur et des démarches sont déjà en cours pour s’accorder sur la personne, a appris l’Agence Afreepress d’un communiqué produit par le dialogue.

Entre autres décisions prises par les partis, l’accord sur les modalités de discussions, la mise en œuvre des propositions qui seront retenues et l’agenda détaillé des discussions.

Mercredi, le chef de la délégation de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Patrick Lawson a déclaré à la fin des discussions que « plus personne ne s’oppose à la question de la médiation ».

Présidés provisoirement par un bureau, les travaux des quatre (4) jours auront désormais accouché de la conduite des discussions par un facilitateur, une personne qui sera chargée durant la dizaine de jours qui restent, de « faciliter » le déroulement des discussions.

Débutées le 19 mai 2014, ces discussions doivent permettre de se situer sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles devant permettre au Togo de « résoudre définitivement la crise politique ».

Telli K.