L’opération de charme de Payadowa Boukpessi à Paris a-t-elle pris de l’eau?


Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales ne sera pas à la « Maison de l’Afrique » ce mardi, à Paris.
 
Payadowa_Boukpessi


Alors que la classe politique tendance opposition réclame un dialogue relatif au processus de décentralisation en cours, le gouvernement a choisi de se lancer plutôt dans une opération de charme au pays des Blancs. Après une rencontre de Faure Gnassingbé avec les têtes couronnées le 29 mars, son ministre était annoncé à Paris sur le même sujet.
 
En allant en France, Boukpessi avait une cible particulière : les entreprises et institutionnels. Même pas la diaspora togolaise. Comme quoi, le pouvoir refuse de discuter avec les Togolais sur le processus de décentralisation, mais se contente, comme d’habitude, d’engager à coup de millions, des opérations de charme.
 
Dans un communiqué rendu public hier lundi, Payadowa Boukpessi s’est contenté d’annoncer un «report de ladite réunion à une date ultérieure et présente ses excuses pour ce contre temps». Contre-temps ? Certains analystes estiment que ce qui aurait pu contraindre le pouvoir à « reporter « cette rencontre pourrait être une manifestation annoncée par la diaspora à Paris, non loin du site de la rencontre, pour dénoncer l’attitude qui consiste à refuser jusqu’ici toute transparence dans le processus, mais à s’empresser d’aller parler aux « entreprises et institutionnels » français.
 
En tout cas, c’est un coup d’essai qui n’a pas marché. Reste à savoir s’il sera reconduit ou carrément annulé.
 
Mensah K.
 
source : L’Alternative
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *