L’UFC met une fois encore en cause la probité de Jean-Pierre Fabre et ses collègues de l’ANC


gilchrist

Après un mémorandum du 9 février dernier dans lequel l’Union des Forces de Changement (UFC) montre que les premiers responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) étaient au-devant des négociations entre l’UFC et le RPT pour « l’avènement d’une alternance pacifique au Togo », l’UFC rend public une déclaration intitulée « les révélations qui lèvent le voile sur les mensonges de l’ANC au peuple ».

Pour démontrer que les premiers membres du cercle du président national de l’UFC, Gilchrist Olympio, devenus aujourd’hui patrons de l’ANC ont effectivement participé à la « stratégie politico-diplomatique » de l’UFC depuis 1998, l’UFC accompagne sa déclaration d’une lettre adressée par Patrick Lawson au président de l’UFC.

Dans cette lettre, le premier vice-président de l’ANC demande « la poursuite des négociations entamées à Sant’Egidio avec le RPT et de parvenir au plus vite à un accord de partage de pouvoir ».

Car, dit-il, a ajouté la déclaration, « les gens ont faim et sont fatigués de gérer le verbe ».

Pour l’UFC, il s’agit « de faire des révélations sur les faits politiques et sur les démarches de certains acteurs politiques qui étaient aux commandes du parti ».

« C’est un devoir de mémoire et le Peuple a le droit de connaitre la vérité et la réalité sur le passé politique », rappelle le parti de Gilchrist Olympio.

Telli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils