Macron sur le Togo: « La conservation longue du pouvoir… n’est pas une bonne chose »

0
648

Le président français Emmanuel Macron lors du 5ème sommet Union africaine – Union européenne (UA-UE), Abidjan, 29 novembre 2017.

Dans une interview exclusive accordée ce mercredi soir à RFI et France 24, le président français, Emmanuel Macron répondait à cette question : « au Togo, il n’y a jamais eu d’alternance et c’est la même famille qui gouverne depuis 50 ans, est-ce que vous trouvez ça normal ? ».

Pour toute réponse, M. Macron a estimé que « la conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre pluraliste n’est pas une bonne chose d’abord pour celles et ceux qui vivent dans ces pays ».
Cette conservation du pouvoir, a-t-il ajouté, ne garantit pas le respect des droits fondamentaux et des libertés individuelles et une bonne gouvernance pour le pays.
« Dans ce pays comme dans quelques autres, qu’il puisse y avoir un cadre électoral dans lequel les oppositions puissent s’exprimer librement, aller devant les urnes avec un processus électoral qui doit faire l’objet d’un contrôle et d’une vérification pour s’assurer de sa sincérité comme ça a été le cas d’ailleurs au Burkina Faso et permettre soit une confirmation démocratique, soit une alternance », a souhaité le chef de l’Etat français.
C’est ce qui, selon lui, justifie la rencontre qui a eu lieu entre le président de l’Union africaine (UA), Alpha Condé et une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise.
Avant l’ouverture d’un cadre de discussion qui puisse amener les Togolais à des réformes politiques, la coalition de l’opposition continue de faire pression sur le pouvoir de Lomé 2 dans les rues de Lomé et des villes de l’intérieur du pays.
 
source : globalactu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

47 − 46 =