Me Raphaël Kpandé-Adzaré : « La CEDEAO sait que le peuple togolais à soif du changement »

0
279


« Quelle CEDEAO pour quelle feuille de route afin de sortir le pays de la crise ? », c’est le sujet au cœur d’une conférence publique en fin de semaine dernière à Lomé, organisée par le Front Citoyen Togo Debout.
Au cours de ce rendez-vous d’échange d’idées, plusieurs intervenants ont beaucoup insisté sur le fait que la CEDEAO d’aujourd’hui doit cesser d’être la CEDEAO des États pour être celle des peuples.
Pour Me Raphaël Kpandé-Adzaré, 2em Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout (FCTD), la communauté sous-régionale connait parfaitement les racines de la crise politique actuelle que traverse le pays. Par conséquent, il lui revient de proposer une feuille de route claire devant poser des conditions sine qua non pour une alternance politique au Togo.
« Il n’y a aucun dilemme. LA CEDEAO a adopté les protocoles ou les chartes qui portent sur la démocratie. La CEDEAO connaît les principes démocratiques, La CEDEAO n’est pas étrangère à la crise togolaise par rapport à ce qui s’est passé en 2005. La CEDEAO connaît les racines de la crise togolaise. La CEDEAO sait que le peuple togolais à soif du changement, que le peuple togolais à soif de l’alternance politique. Donc il est clair qu’une feuille de route de la CEDEAO doit poser les conditions claires pour une alternance politique pacifique au Togo », a déclaré l’avocat.
Selon lui, on ne peut pas parvenir à cette alternance politique pacifique au Togo « en se précipitant à l’organisation des élections ». A l’instar du président Buhari Muhammadu, le 2em Porte-parole du FCTD estime que « la transition est un passage obligé, un schéma incontournable pour assoir un processus de démocratisation pacifique au Togo pour une sortie de crise ».
Notons que dans moins d’une semaine, aura lieu à Lomé, le sommet de la conférence des chefs d’Etats de la CEDEAO. Sommet au cours duquel, une feuille de route sera proposée pour une sortie de crise au Togo.
Godfrey Akpa
 
icilome
 

Laisser un commentaire