Média et développement communautaire : La radio Dunenyo(Ahépé) fête ses 5 ans !

0
377

La radio Dunenyo à Ahépé (préfecture de Yoto) a déjà 5 ans d’existence. Pour marquer ce jubilé de bois  d’un cachet spécial, plusieurs activités ont été programmées et devront s’étendre sur plus d’un mois. Elles ont  débuté ce samedi 18 janvier 2020 avec des activités culturelles, notamment les concours de gazo (un rythme du terroir fait de tam-tam et de danse) et de chants de choral. Plusieurs groupes ont pris part à ces deux compétitions avec des récompenses à la clé. Pour ce qui est de la radio, le promoteur qui n’est autre que le député  Djissenou Kodjoa dressé son bilan et fait cas de ses ambitions.

C’était dans une ambiance festive que plusieurs centaines de personnes, des cadres administratifs, politiques et culturels se sont regroupés sur la place publique d’AhépéAssikor pour suivre le concours des clubs gazo. C’était à l’invitation du Groupe Dunenyo et de la Fondation Jacqueline A. Aka.  Les clubs gazo étaient venus de plus de dix localités pour démontrer leur savoir-faire. L’idée des organisateurs est de promouvoir la culture sur tous les plans. Mais à l’arrivée, les trois meilleurs groupes ont été primés respectivement à hauteur de 100.000 F CFA pour le premier, suivi du 2è qui est reparti avec 70.000 F CFA et 50.000F CFA pour le3ème. En dehors de cela, les huit autres clubs sont repartis avec une enveloppe de 20.000 F CFA chacun. Le spectacle a été au rendez-vous. Dans la soirée, les populations ont eu droit à une excellente compétition de chants de chorales. Les trois chorales présentes ont donné des prestations qui ont surpris plus d’un.   Elles sont reparties également avec diverses récompenses.

Le député  DjissenouKodjo, promoteur de cette radio, à l’issue des activités n’a pas caché sa satisfaction et a profité pour dresser un petit bilan des 5 ans de parcours. «  Pour nous, la communication est un moyen important au service du développement. Souvent, les gens ont de belles intentions, mais ils ne savent pas comment les véhiculer. Radio Dunenyo est devenue un carrefour d’échanges, d’informations, de réflexions, d’échanges d’expériences  et d’action.  En 5 ans, nous avons fait beaucoup de choses. Nous avons permis aux populations  de pouvoir s’exprimer librement  surtout concernant leurs conditions de vie. Nous avons aussi réussi à faire comprendre aux populations de Yoto qu’au-delà de la politique, il y a une vie ; cette vie, c’est le développement », a-t-il déclaré. Il a aussi invité tous les acteurs de développement à œuvrer pour le rayonnement de la préfecture de Yoto. « Quand on parle de développement, c’est que chacun doit jouer sa partition. Certes, tout ce que nous avons fait dans ces 5 ans n’a pas été parfait, mais  je pense que nous avons fait l’essentiel. C’est d’abord et avant tout l’éveil de la conscience pour que les gens comprennent qu’au-delà de tout ce qui nous différencie, nous partageons tous un besoin de dignité humaine, un même souci de vérité,  une même soif de justice et de fraternité », a-t-il ajouté.

Le défi pour  cette radio communautaire, à en croire son promoteur, sera de tout mettre en œuvre pour se rapprocher davantage des populations afin que chacun s’approprie la radio qui appartient à toute la communauté. La radio Dunenyocouvre déjà  les préfectures deYoto, Zio, Bas-mono, Vo, Avé, Amou, Haho et quelques rayons de  Lomé. Elle ambitionne à court terme de migrer sur le Web pour permettre à tout le monde à travers les quatre coins du monde de suivre leurs émissions. Un projet de création d’une chaine de télévision est dans les tuyaux.

Pour ce qui concerne la suite de la fête, un autre concours de danses traditionnelles aura lieu à Gboto le week-end prochain, ainsi qu’une course populaire et un concert à Tabligbo. L’évènement majeur de cette commémoration reste l’élection de la Miss Dunenyo. Elle se tiendra le 8 février prochain au centre Carrefour des jeunes à 17 heures avec un lot de surprises. La Miss repartira pour sa part avec une belle moto Haojue en plus de plusieurs récompenses.

S.A

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

62 − 59 =