Mort d’un jeune à Tokpli : les ressortissants donnent leur version des faits

image_pdfimage_print


L’Union des ressortissants de Tokpli (URT) a délivré ce dimanche à Lomé sa version des faits qui ont conduit à la mort par balle tirée par des éléments de l’opération Entonnoir, d’un jeune de 18 ans à Tokpli, un village situé à 102 km au nord-est de Lomé. C’est au cours d’une conférence de presse à laquelle ont pris part une cinquantaine de natifs de cette localité, dont Pr Léopold Gnininvi, lui aussi fils du village.

Selon cette version qu’ils qualifient de ‘vraie’, les éléments de cette opération, dès leur arrivée dans le village à bord d’un véhicule immatriculée RT 4224 AG, ont ouvert le feu face à des habitants de Tokpli ‘inoffensifs’, surtout ‘aux mains nues’.

« Les tirs nourris à balle réelle des éléments de l’opération Entonnoir ont atteint le territoire béninois au point où une délégation des forces de sécurité béninoise s’est rendue le même jour, le 8 juin 2018 à Tokpli en traversant le Mono. Ils ont été accueillis par leurs homologues du Togo », indique la déclaration de circonstance.

Le jeune Louis Anoumou, non concerné selon eux par la vente du carburant illicite pour laquelle les éléments de l’opération Entonnoir débarquent pour la 2ème fois en moins d’un mois à Tokpli, se dirigeait au bord du fleuve Mono où se trouvaient des revendeuses où il prend d’habitude son petit déjeuner.

« C’est ainsi qu’il a été abattu par les éléments de l’opération venant en sens opposé », poursuit la déclaration.

L’URT a également dénoncé le fait que les éléments de l’opération ont empêché des jeunes du village qui voulaient secourir la victime qui venait de recevoir une balle. « Cette fois-ci, ils ont tiré des balles en caoutchouc, ce qui a occasionné des blessures au dos d’un autre jeune homme », note-t-on toujours dans la déclaration.

Face à cette situation, l’URT demande qu’une enquête ‘sérieuse’ soit ouverte pour situer les responsabilités. Le corps du jeune Anoumou qui a succombé quelques heures des blessures de la balle qui l’atteint au ventre et est ressortie par le dos selon les organisateurs de la conférence, restera à la morgue jusqu’à l’aboutissement ‘heureux’ de l’enquête.

On demande aussi que le lieutenant Abdoulaye, responsable de l’opération Entonnoir, soit relevé de ses fonctions. « Si nous sommes dans un Etat normal avec un gouvernement sérieux, ce monsieur ne peut plus diriger cette opération », a déclaré Jacques Agbémadon, président de l’URT.

L’URT exige que réparation soit faite à toutes les victimes après que les responsabilités seront situées. Aux autorités togolaises, l’association demande de prendre des mesures ‘nécessaires’ pour que, dit-elle, de tels événements ‘malheureux’ ne se reproduisent plus jamais à Tokpli.

L’URT a aussi fait savoir qu’elle n’encourage pas la vente illicite de carburant.
 
Global actu / http://globalactu.com/index.php/societe/item/1384-mort-d-un-jeune-a-tokpi-les-ressortissants-donnent-leur-version-des-faits
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*