Nicodème Habia remonté contre le mémorandum de l’UFC


nicodeme-habia_anyron

C’est par des mots fermes que l’ancien militant de premier rang de l’Union des Forces de Changement (UFC), Nicodème Habia, a condamné mardi « l’accusation » de Jean-Pierre Fabre et certains de ses collègues de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

Pour lui, ce mémorandum de l’UFC dans lequel le président de l’ANC est accusé « d’avoir sapé les efforts de l’alternance et la lutte politique au Togo » est un « sabotage » orchestré pour diviser l’opposition à l’approche de la présidentielle de 2015.

« Je ne suis pas d’accord avec cette démarche. Le document qui est sorti est une démarche de sabotage pour la prochaine élection. Et je condamne cela. C’est un moyen de division de l’opposition qui ne nous amènera nulle part », a indiqué Nicodème Habia.

Pour résoudre ce problème, l’ancien député appelle à une concertation entre les leaders d’opposition.

En rappel, l’UFC fait savoir que depuis 2003, des discussions avaient eu lieu à plusieurs reprises entre le pouvoir RPT et l’UFC en vue de trouver une issue favorable aux problèmes politiques, avec à la clé une alternance. Selon le parti de Gilchrist Olympio, ces discussions avaient été entretenues, côté UFC par Jean-Pierre Fabre et certains de son nouveau parti.

Pour l’instant, aucune réponse de la part des responsables de l’ANC.

Dans une interview exclusive accordée à l’Agence Afreepress le 8 février dernier, Nicodème Habia a annoncé que les exclus de l’UFC vont porter « très bientôt » sur les fonts baptismaux une formation politique. 

Telli K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils