vendredi 26 février 2021

Pascal Bodjona maintenu en prison par la Cour suprême


bodjona_pascal_21aout2014


La Justice togolaise continue d’étaler ses pourritures à la face du monde. Le 16 octobre 2015, les avocats de l’ancien ministre de l’Administration territoriale ont introduit une requête aux fins de contester la compétence de trois juges qui ont connu la même affaire dans une juridiction inférieure en rendant des décisions incongrues et téléguidées des officines obscures. Ces trois juges, selon les avocats de Pascal Bodjona, ne devraient plus connaitre la même affaire au niveau de la Cour Suprême.
 
Hier, la Cour a rendu sa décision en déclarant aussi les juges « litigieux » compétents à connaitre cette affaire. Un rapport général sur l’ensemble des incongruités de la procédure soulevées par les avocats de l’ancien ministre a été lu. Les termes de ce rapport aussi incongru que vide ne sont pas favorables au pensionnaire de la prison de Tsévié. On peut déjà imaginer le contenu du délibéré fixé au 17 décembre 2015.
 
Pascal Bodjona, depuis plus d’un an, subit un supplice chinois à la prison civile de Tsévié dans un dossier scabreux et vide dit escroquerie internationale dont les principaux acteurs ont disparu de la circulation. Cité comme témoin, il a été ensuite inculpé et ses détracteurs continuent de tirer les ficelles de la justice pour le maintenir le plus longtemps en prison. Des méthodes de règlements de comptes sur fond de méchanceté gratuite avec une caporalisation de la justice.
 
 
Ferdi-Nando
L’ALTERNATIVE – N°476du 20 Novembre 2015
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *