Peuple togolais, quelle est ta vision ?

0
2332

Depuis plusieurs mois, j’ai décidé d’observer une petite pause, non pas parce que nous sommes fatigués de jouer le rôle de sentinelle qui est le nôtre. Mais il y a des moments où il faut savoir se taire et observer la scène politique togolaise de loin et se demander qu’est-ce que nous n’avons pas pris en compte dans notre lecture de la politique togolaise. Parce que de vous à moi, je ne comprends toujours pas où nous allons, Quelle vision du monde avons-nous ? Comprenons-nous les grandes batailles qui se jouent entre les puissances du monde ? Que voulons-nous ?

Soixante ans après l’indépendance et trente ans après la tentative de démocratisation mon pays est toujours incapable de se donner une identité politique. Aujourd’hui nous sommes à l’orée d’un nouveau trentenaire, un nouvel ordre mondial et mon pays semble ne pas tirer les conséquences de notre retard. Alors que le monde est soumis à une pandémie sans précèdent, nous par contre au Togo nous sommes plongés dans une crise d’alternance et de succession aux airs partisanes alimentée par un tribalisme anachronique.

Notre pouvoir liberticide ne s’acharne pas pour mettre aux arrêts un citoyen togolais candidat à l’élection présidentielle pour avoir revendiquer sa victoire. Certains diront qu’il n’est qu’une victime d’un système qu’il a contribué à mettre en place. Ce qu’il faut savoir c’est qu’une injustice sur n’importe quel citoyen togolais (qu’import son appartenance politique religieuse ou ethnique) ou qu’il soit au Togo est une menace pour la justice sur la terre de nos aïeux. Le Togo est certes la plus vielle dictature du continent et l’hideux  bilan de ses bavures en matière de droit de l’Homme est connu aux quatre coins du monde. En principe un litige électorale ne devrait pas amener à l’arrestation d’un candidat à l’élection présidentielle traite soit-il ! Mais en citoyen togolais éclairé il faut se poser certaines questions. Pour qui roule Mr Agbeyome ? En tant que citoyen togolais je prends acte du chèque que le peuple togolais a donné à Mr Agbeyome, ce chèque n’est pas un chèque en blanc,  donc il faut que monsieur Agbeyome soit capable de répondre à certaines questions pertinente pour le changement réel au TOGO. 

Quelle alternance Mr Agbéyomé veut nous offrir ? Est-ce une succession ? Parce que M. Agbéyomé se dit le fils spirituel du feu président Gnassingbé Eyadema. Actuellement la question au Togo ne concerne pas seulement l’alternance mais la réappropriation de notre souveraineté  volée détournée et pervertie par le système en place. Pourquoi est-il incapable de revendiquer la mémoire du père de l’Indépendance du Togo ?  Dès lors les togolais doivent déjà se poser la question de savoir si M. Agbéyomé n’est seulement qu’une imposture que l’on veut faire passer pour une victime pour nous offrir une alternance de pacotille. 

Si certains togolais choisissent d’investir leur énergie pour supporter une telle alternance au lieu de lutter pour le vrai changement, c’est leur choix, c’est leur liberté, c’est leur responsabilité. Mais je voudrais humblement leur dire que non seulement cette voie n’apportera aucune solution aux problèmes de nos compatriotes, et qu’en plus elle ne gêne nullement pas le RPT-UNIR et ses maîtres.

Apres soixante années d’indépendance sommes-nous prêt à affronter notre destin en tant qu’être humain digne ou à participer à une farce conçue et perpétrée par nos prédateurs ?

J’aimerais vous rappelez  que je suis conscient de l’histoire de notre nation, je reconnais qu’historiquement la minorité privilégié cède rarement ses privilèges sans y être contraint. 

Et ce moment viendra tôt ou tard. Le peuple togolais ne demeurera pas dans l’oppression à jamais. Le moment viendra où leur désir de liberté ne pourra plus être stoppé par la minorité  pilleuse et vorace qui n’a aucun amour pour notre pays. Comprenez qu’il y a des Togolais qui pensent que la vie politique au TOGO peut fonctionner de façon différente pour le bien du plus grand nombre.

A la jeunesse togolaise nous sommes à un tournant dans l’histoire de notre nation. Sachez que c’est l’apathie de l’ancienne jeunesse qui a laissé les rapaces prospères a la tête de l’Etat, c’est leur peur qui a donné la voie libre aux barbares, c’est leur faiblesse, leur mutisme, et intérêts personnels qui ont laissé perduré le règne des voleurs, des incompétents et des irresponsables. Nous avons donc un devoir : celle de redonner une vie à ce peuple meurtri. J’aimerais vous rappeler cette belle parole de Fidel Castro qui dit que « Le temps est venu où la nation peut se sauver de la tyrannie grâce à l’intelligence, au courage et à l’esprit civique de ses enfants, grâce aux efforts de tous ceux qui ressentent profondément le destin de cette terre où nous avons le droit de vivre dans la paix et la liberté ». Faisons donc preuve de courage et d’intelligence.

Je profite de cet soixantième anniversaire de notre Denyigban pour lancer un appel à cette jeunesse qui a tant attendue, un appel à tous les citoyens togolais épris de justice, un appel à la diaspora, un appel à ceux qui étaient née aux moment de la proclamation des indépendance qui n’ont jamais connu les angoisses, et tous ceux qui attendent que le jour se lève enfin.

« Sentinelle que dis-tu de la nuit. Elle est longue mais le jour vient ».

AblodeAblodeAblode !

Delali Zognrah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

74 + = 78