Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Politique : Me Yawovi Agboyibor recommande la recomposition de certaines institutions avant...

Politique : Me Yawovi Agboyibor recommande la recomposition de certaines institutions avant la présidentielle de 2020

- Advertisement -

Le Comité d’action pour le Renouveau (CAR) était face à la presse, mercredi 16 octobre 2019 pour se prononcer une fois encore sur l’actualité sociopolitique du Togo. 

Cette énième rencontre avec la presse a été l’occasion pour le « bélier noir de Yoto » et ses sympathisants de relever les problèmes qui enlisent le processus démocratique avec pour conséquence l’organisation des élections « frauduleuses » au Togo.

Selon le CAR, la racine du mal réside dans le fait que toutes les institutions dont particulièrement celles qui doivent servir d’alerte sur les dérapages des gouvernants  sont complément verrouillées au vu de leur composition et des modalités de fonctionnement. 

« Dans un pays démocratique, la configuration de toutes les institutions, qu’elles soient chargées des élections ou de la répartition des ressources nationales, doit inclure les partis politiques de tout bord. Quand ce point est clair et accepté par tous, on a des institutions justes qui garantissent la prospérité du pays et le bonheur des citoyens. Mais lorsque la notion  de parti d’opposition est floue, les conséquences touchent l’ensemble des institutions du pays », a déclaré, le Président national du CAR, Me Yawovi Agboyibor.

Il affirme  que dans la mesure où la CENI, les CELI, les CLC etc. sont composés de façon presque exclusive de représentants de la mouvance au pouvoir, qui vont organiser l’élection présidentielle de 2020, il est évident que les résultats seront identiques à ceux que le pays a connus jusqu’ici. 

A cet effet,  le CAR interpelle le Président de la République, Faure Gnassingbé, les organisations et tous les citoyens à  œuvrer à ce qu’il soit procédé, avant la tenue de l’élection présidentielle en perspective, à donner des précisions sur les prérogatives d’un parti de l’opposition afin qu’une telle clarification serve à faire réformer la CENI et ses démembrements ainsi que d’autres  institutions ayant en charge l’organisation des élections. 

Amen A.

source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 + 3 =

LES + LUS

Présidentielle 2020 : L’ANC de Jean-Pierre Fabre dit à la CEDEAO et l’ONU ce qu’elle pense de leur gestion de la crise togolaise depuis...

Une délégation de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) a conféré lundi 11 novembre 2019, avec la...

Renonciation à la nationalité togolaise : Les raisons profondes d’un phénomène devenu banal

photo@face Afrique Cinq cents (500) Togolais autorisés à perdre leur nationalité togolaise. C’est l’un des sujets sur lesquels a...

Tarification des services de la Police nationale La LCT dénonce un acharnement fiscal

Dans un arrêté ministériel en date du 04 novembre 2019, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani...

Présidentielle de 2020 : Le plan B d’UNIR au cas où Faure Gnassingbe déclinait l’offre de candidature

Invité dimanche 10 novembre 2019 dans une émission sur radio Pyramide Fm, l'ex-ministre Charles Kondi Agba, l'actuel...

Présidentielle 2020 au Togo : Des émissaires de la CEDEAO et l’ONU à Lomé pour s’assurer du bon déroulement du processus

Ibn Mohamled CHAMBAS La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Organisation des...