Présidentielle 2020 : UNIR à la conquête du WAWA

0
667

Comme presque toutes les localités du pays, les militant et sympathisants du parti Union pour la République (UNIR) se sont retrouvés ce dimanche 9 février à Tomegbé localité située à une dizaine de kilomètre de la ville de Badou pour le démarrage de la campagne présidentielle du scrutin du 22 février prochain. Tous à l’effigie du parti UNIR et de son candidat Faure Essozimna GNASSIMGBE, wawa à travers une mobilisation gigantesque a exprimé son soutien au candidat de son parti. La vaillante population après une grande caravane à travers les altères de Badou a organisée un meeting pour le lancement officiel des activités de campagne dans le wawa en présence Pierre LAMADOKOU, Hervé Alakizéto PIZA, Bawoubadi Malaki TCHAMDJA tous de la coordination de la campagne de UNIR dans le wawa et des cadres militants de parti.

Après la prière d’ouverture, le chef canton de Tomegbé a souhaité la bienvenue la vaillante population présente sur les lieux. Plusieurs interventions entre autres celle de Mme Thérèse Nyame ATCHOU qui promet une bonne correction électorale de la population de wawa en accordant leur voix au chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassimgbé pour une victoire écrasante au soir du 22 février 2020. Pierre LAMADOKOU s’est réjouit de la grande mobilisation et a exhorté les uns et les autres à se mettre au travail et à mettre au devant l’intérêt supérieur de la nation le souhait du chef de l’Etat. « Nous avons insisté que Faure Essozimna GNASSIGBE soit notre candidat pour 4 raisons à savoir le vivre ensemble, la sécurité, la paix et le développement car tous ceci est visible dans notre pays est c’est bien grâce à lui et nous devons faire un choix le plus lucide qui n’est autre que Faure GNASSIMGBE » a laissé entendre Pierre LAMADOKOU. Il a pour finir présenté des excuses et demandé pardon au nom du peuple Akposso et des cadres UNIR, au président de la République, à l’église catholique et aux partis politiques pour le comportement d’un de leur parent connu de tous. « Nul ne choisit son parent et si à un moment un parent devient indélicat il faut le ramener à la raison. C’est pourquoi nous nous désolidarisons de son attitude en plébiscitant Faure GNASSINGBE au soir du 22 février » .C’est dans une ambiance conviviale que la manifestation a pris fin tard dans la soirée.

J.D

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 70 = 72