Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Présidentielle du 15 avril 2015 : les « Femmes solidaires »exigent de...

Présidentielle du 15 avril 2015 : les « Femmes solidaires »exigent de la CENI un fichier électoral « fiable » et « consensuel »

- Advertisement -

veronique_batale


Réunies en causerie-débat placée sous le thème : « autonomisation de la femme pour la prospérité partagée et un mieux-vivre ensemble » à leur siège ce dimanche à Djidjolé (quartier au nord de Lomé), les femmes de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), ont demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de prendre des mesures « idoines » pour garantir la transparence et la fiabilité des opérations électorales pour un scrutin apaisé, à travers un fichier électoral « fiable » et « consensuel ».C’est en présence du président national d’OBUTS, l’ancien premier ministre, Agbéyomé Kodjo.
 
Autre exigence faite par les « Femmes solidaires », l’ouverture par le gouvernement,« dès les lendemains » des élections présidentielles du 15 avril 2015, d’un dialogue politique inclusif de toute la classe politique.
 
Objectif, « opérer les réformes constitutionnelles, institutionnelles et sociétales en vue d’ouvrir la voie à une vie politique pacifique, apaisée et négociée en 2015 au Togo, avec pour seul objectif, la quête d’un mieux-vivre ensemble au sein de la collectivité nationale », a indiqué Véronique Batalé, présidente des « Femmes solidaires ».
 
Pour la bonne marche du scrutin présidentiel prochain, les femmes d’OBUTS ont recommandé aux cinq (5) candidats en lice pour cette élection, de la modération, de la retenue et de la responsabilité au cours du reste du processus électoral.
 
Pour plus d’équilibre sur la scène politique, le bureau des femmes solidaires a appelé par la même occasion toutes les femmes togolaises à s’intéresser à « la chose politique ».
 
Cette sortie encrée désormais dans les habitudes du parti présidé Agbéyomé Kodjo, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, fêtée tous 8 mars depuis 1977 sous l’impulsion de l’Organisation des Nations Unies (ONU).
 
D’autres partis de l’opposition exigent depuis plusieurs semaines déjà la propreté du fichier électoral en vue de garantir une transparence au scrutin présidentiel.
 
Telli K.
 
sourxe : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 + 1 =

LES + LUS

Inquiétantes incohérences à l´ANC : Savent-ils vraiment ce qu´ils font?

Samari Tchadjobo | Photo de courtoisie : S.T Je crois qu´en tant que citoyen togolais de...

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...

Togo, Année Académique 2019-2020 : Ces poches à risques

Une salle de cours à l’EPP Dankpen, Togo | Archives : DR Les élèves ont repris...

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....