Présidentielle / En attendant de nouvelles manifestations L’illégalité de la nouvelle Cour Constitutionnelle relevée

0
655
photo@archives
photo@archives
photo@archives
photo@archives

Les 3 et 4 janvier 2020, à l’initiative du Front Citoyen Togo Debout, des discussions ont eu lieu entre des acteurs politiques de l’opposition, la société civile, des candidats déclarés à l’élection présidentielle ainsi que de simples citoyens. « Les forces démocratiques qui luttent pour le changement avaient besoin de se retrouver pour discuter, échanger et s’entendre autour de l’essentiel », a déclaré Prof David Dosseh, Porte-parole de Togo Debout.

Les discussions ont donc porté sur la qualité du processus électoral en cours, celle de l’instance suprême chargée d’en définir le cadre, notamment la Cour Constitutionnelle, et les conditions dans lesquelles les populations doivent voter pour être convaincues qu’il y aura la vérité des urnes. « Toutes ces conditions, a souligné le responsable de Togo Debout, ne sont pas réunies. Le système de fraude a toujours fonctionné, la vérité des urnes n’a malheureusement jamais été ». D’où la nécessité pour les forces démocratiques de définir une organisation commune à mettre en place afin de se donner le maximum de chance « pour que le changement puisse intervenir au travers de l’élection présidentielle de 2020 ».  

A l’issue des travaux, il a été mis en place un comité restreint chargé de poursuivre les échanges. Un chronogramme de manifestations publiques pacifiques à travers le pays sera communiqué dès la fin de la semaine en cours. En attendant, la déclaration ci-dessous des forces du consensus démocratique a été rendue publique. Elle contient des messages à l’endroit des populations ainsi que des revendications qui seront transmises au gouvernement.      

Déclaration des forces du consensus démocratique

Nous, forces du consensus démocratique, composées de partis politiques, d’organisations de la société civile, de candidats à l’élection présidentielle, de citoyens sans étiquette, réunies à la Maison de la santé à Lomé les 3 et 4 janvier 2020, à l’initiative du Front Citoyen Togo Debout, avons décidé d’échanger sur la situation actuelle en vue de donner une chance à notre pays de bénéficier d’élections transparentes et crédibles en 2020.

A l’analyse, un constat s’impose : celui d’une diversité d’appréciations sur les options de candidature multiple ou unique. Par-delà cette diversité, les organisations de la société civile, les partis politiques et les candidats à l’élection présidentielle de 2020 se sont néanmoins prononcés sur le processus électoral en cours qui n’offre pas de garanties de transparence permettant de faire une confiance absolue aux résultats issus des urnes.

Les participants à la rencontre de ces deux jours, prenant conscience de tous ces éléments et après avoir analysé les mesures prises par le Gouvernement, à la lumière des standards internationaux en matière électorale et avec l’appui des expériences nationales antérieures, ont décidé de mutualiser leurs ressources en vue de faire barrage aux dysfonctionnements prévisibles dans l’organisation des élections, notamment en mettant au point un ensemble de stratégies communes, dont la première est d’adresser les demandes suivantes au gouvernement :

– Mettre, d’ici à fin janvier, à la disposition des organisations de la société civile, des partis politiques et des candidats, le fichier électoral audité par des experts indépendants qui va servir à l’élection présidentielle.

– Publier immédiatement le nombre exact de bureaux de vote et leur localisation géographique précise sur l’ensemble du territoire national afin d’éviter les bureaux de vote fictifs.

– Demander au gouvernement de permettre l’authentification des bulletins de vote par la signature de deux délégués de tendances différentes.

– Demander à la CENI de donner la possibilité à toutes les organisations de la société civile du Togo qui le souhaitent, de pouvoir déployer des observateurs sur le territoire national.

– Procéder à l’affichage et à la proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote conformément à l’article 101 du code électoral.

– Revoir la situation actuelle de la Cour Constitutionnelle, installée dans la précipitation le 30 décembre 2019 et qui est dans une illégalité totale, alors qu’elle doit être garante de la légalité de tout le processus électoral.

Les forces du consensus démocratique, malgré le contexte sociopolitique difficile caractérisé notamment par la militarisation injustifiée et à des fins politiques de certaines régions administratives du Togo, continuent de croire à l’alternance par les urnes et demandent à tous les citoyens togolais de toutes les ethnies et de toutes les religions de saisir 2020 comme une année décisive pour opérer le changement tant attendu. Et parce que l’intérêt national, le bien-être de tous est au centre des préoccupations, les forces du consensus démocratique demandent à la population de rester vigilante et prête à défendre son droit au vote et son droit à la vérité des urnes. Elles demandent par ailleurs à la diaspora togolaise de poursuivre sa contribution à la lutte de libération en s’inscrivant dans le code de bonne conduite qui sera publié.

Parce que l’amélioration des conditions de vie de tous les Togolais est le premier enjeu des prochaines élections, les forces du consensus démocratique demandent aux différents partis politiques et aux candidats de ne pas se tromper d’adversaire et de rester unis dans la mise en œuvre de stratégies gagnantes en respectant un code de bonne conduite qui nous permet de donner une réelle chance à l’alternance.

Peuple togolais, l’heure de la remobilisation a sonné si tu veux que 2020 réponde à tes aspirations profondes.

Peuple togolais, l’heure de dire à tout notre continent que tu n’es pas un peuple éternellement assujetti a sonné ; lève-toi comme un seul homme pour défendre ta liberté et ton droit d’être un peuple heureux, vaillant et déterminé. Oui, seule la détermination est notre arme de combat.

Peuple togolais, ne cède pas alors au découragement, en disant que la lutte est longue ou que tel responsable politique a posé tel acte ou tel autre. Le pouvoir est entre tes mains et uniquement entre les mains des citoyens que nous sommes, et la démocratie est le pouvoir des citoyens.

Prenons tous ce pouvoir et utilisons-le pour donner un nouveau sens à notre histoire collective car plus rien ne sera comme avant. 2020 doit être une année décisive, l’année de la victoire du peuple et non d’un clan contre un autre. Pour cela, nous demandons expressément à la jeunesse de prendre ses responsabilités en s’impliquant dans le processus électoral.

Parce qu’aucun d’entre nous ne peut parvenir seul à cette victoire, nous demandons à tous les hommes et femmes de bonne volonté, appartenant à des régions, ethnies et religions différentes mais ayant tous soif de liberté et de bonheur, de rejoindre les forces du consensus démocratique pour concrétiser enfin les vœux de nos aïeux : faire du Togo l’Or de l’humanité.

La lutte continue et la victoire est au peuple

Fait à Lomé le 4 janvier 2020

Les Forces du consensus démocratique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

31 + = 34