Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Présidentielle sans réformes : Le CAR accuse M.Fabre d’offrir au chef de...

Présidentielle sans réformes : Le CAR accuse M.Fabre d’offrir au chef de l’Etat le boulevard de briguer « deux nouveaux mandats de 5 ans au moins »

- Advertisement -

kissi_fabre

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) a accusé ce mercredi, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) Jean Pierre Fabre d’offrir un boulevard de « deux nouveaux mandats de 5 ans au moins » au président Faure Gnassingbé, en « cherchant à renvoyer à plus tard les réformes politiques ».

 

Candidat du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015, regroupement de six partis de l’opposition), M.Fabre est déterminé à prendre part au prochain scrutin présidentiel, même si les réformes politiques ne sont pas opérées.

 

En tournée dans certaines localités, M.Fabre a fait savoir que boycotter la présidentielle, est un « chèque blanc » donné au président Faure Gnassingbé pour un troisième mandat.

 

« Les Togolais ont été scandalisés d’apprendre que le Président de l’ANC pense que les réformes politiques ne constituent pas pour lui une urgence, car, à l’écouter, il est sûr de gagner le scrutin présidentiel, même au cas où ces réformes n’auraient pas été réalisées », souligne le CAR dans un communiqué signé de son président . Me Paul Dodji Apévon.

 

Pour le CAR, le leader de l’ANC — en cherchant à renvoyer à plus tard les réformes — « expose le pays à un scénario extrêmement périlleux en offrant au Chef de l’Etat en exercice un boulevard pour briguer, avec le maintien du mode de scrutin à un tour, deux nouveaux mandats de 5 ans au moins, soit un minimum de 20 ans au pouvoir !!! ».

 

« Entre le schéma défendu par le CAR et celui que prône l’ANC, il faut choisir. Il est temps que nos populations sortent le pays de l’impasse politique qu’il traverse depuis des années en faisant un choix clair entre ceux qui le trompent et ceux qui lui disent la vérité », précise le CAR.

 

Soulignons que les réformes portent notamment sur la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin (deux tours).

 

Les discussions au Parlement sur une proposition de loi sont bloquées depuis quelques jours, les députés du parti au pouvoir et ceux de l’ANC étant à couteaux tirés sur la disposition relative à la limitation du mandat présidentiel (10 ans au plus). Dans l’actuelle constitution, le mandat n’est pas limité.

 

Pour les députés de l’ANC, le texte prendra immédiatement effet, une fois adoptée. Exigence qui vise le président Faure Gnassingbé élu en 2005 et réélu en 2010. En terme clair, les députés de l’ANC tentent de bloquer la route à Faure Gnassingbé pour une nouvelle candidature au prochain scrutin. Attitude qui n’est pas du goût de leurs collègues du parti au pouvoir pour qui, le compteur doit être remis à zéro, après le vote du texte.

 

Rappelons qu’aucune date n’a encore été fixée pour la prochaine présidentielle, mais elle pourrait se tenir en avril. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

36 − = 31

LES + LUS

Présidentielles 2020 : La CEDEAO à l’écoute de la C14 et de la CENI

En mission d’évaluation préélectorale au Togo, une délégation de la Commission Économique des États de l’Afrique de...

Présidentielle 2020 : Le 14e candidat sera investi 21 décembre prochain

WOLOU Komi Le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) aura un candidat à l’élection présidentielle du 22 février...

Togo / Privatisations : La CEET de Kakatsi en ligne de mire

Depuis quelques mois, un nouveau vent de privatisation souffle sur les sociétés publiques togolaises. Cette vague de...

Tentative d’insurrection : Le Togo veut mettre la main sur « Master Tiger » depuis la Belgique

Ils sont désormais 28 personnes à être arrêtées dans l’affaire de tentative d’insurrection orchestrée le 23 novembre...

Togo : Le Président de la CENI Tchambakou Ayassor trempé dans un scandale de 7 milliards de FCFA

En République togolaise, chacun a sa petite histoire de vol, de pillage et de malversations. Chacun, surtout...