Projet de réhabilitation de la route Sokodé-Bassar : Prêt de 9,80 milliards de FCFA du Fonds Koweïtien au Togo


fonds_koweit

Le Fonds Koweïtien a accordé au Togo, un prêt d’environ 9,80 milliards de FCFA (5 millions de dinars Koweïtien) au Togo pour le financement du Projet de réhabilitation de la route nationale n°17 (Sokodé-Bassar).

 

Les documents ont été paraphés ce jeudi à Lomé entre le ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’économie, des finances et de la planification du développement, chargé du budget Sani Yaya et le Directeur général adjoint du Fonds Koweïtien Ghanem Sulaiman Al-Ghenaiman.

 

Le ministre Yaya, avait à ses côtés, son collègue des infrastructures et des transports Ninsao Gnofam.

 

Depuis 2010, le gouvernement togolais a adopté une politique de relance du secteur des transports routiers avec l’appui de plusieurs partenaires au développement.

 

Dans le cadre de cette politique, un Programme d’investissement dans le secteur des infrastructures routières a été élaboré. Au nombre des projets prioritaires, figure le présent projet de réhabilitation de la route Sokodé-Bassar (nationale n°17).

 

Selon M. Yaya, cette subvention permettra au Togo de réhabiliter d’une part la route nationale N°17 qui relie 3 régions (Centrale, Kara et Savanes) et d’autre part d’assurer le contournement des Monts Malfakassa et l’aménagement de la bretelle de Binaparba.

 

La réhabilitation de la route Sokodé -Bassar permettra notamment, a précisé le ministre, de diminuer en moyenne, de près de 90% le temps de parcours et de transport des marchandises sur cette voie, de réduire le coût d’exploitation des véhicules de près de 95% dès la mise en service de cette route et d’améliorer l’accessibilité et la sécurité routière.

 

Ce projet, une fois réalisé, permettra également de maintenir une liaison routière permanente et confortable entre les régions Centrale, de la Kara et des Savanes et de contribuer au développement socio-économique des régions Centrale et de la Kara, a-t-il indiqué.

 

« La signature de cet accord me confirme que les ressources sont désormais disponibles. Il reste au gouvernement togolais de relever l’important défi qui est de pouvoir exécuter ce nouveau projet selon les règles de l’art et je suis convaincu que le Togo ne ménagera aucun effort pour le réaliser avec satisfaction. C’est pourquoi, je reste persuadé que l’esprit d’urgence et de diligence qui a prévalu tout au long de la préparation de ce projet, à la fois par les spécialistes du Fonds et ceux du Togo, est une parfaite réussite qui est à saluer », a précisé M. Yaya, ajoutant que la réalisation de ce projet permettra de « booster davantage l’économie togolaise ».

 

Créé par l’Etat du Koweït le 31 décembre 1961, le Fonds koweïtien a démarré ses activités en mars 1962.

 

Cette Institution financière a pour mission d’accorder l’assistance requise aux pays arabes et aux autres pays en développement pour contribuer au développement de leur économie à travers l’allocation de prêts nécessaire à la réalisation des programmes de développement, en plus de la fourniture de garanties, de dons et la participation au capital des institutions de développement. FIN

 

En Photo : Sani Yaya et Ghanem Sulaiman Al-Ghenaiman. signant les documents

 

Junior AUREL

 
source : savoir news
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils