Question d’actualité de l’honorable Manavi Ameganvi au gouvernement

0
243

isabelle_ameganvi_500


ASSEMBLEE  NATIONALE
Palais des Congrès
Lomé Togo
Lomé, le 12 mai 2016
La Députée AMEGANVI Manavi Isabelle
 
 
Question d’actualité au gouvernement
 
A
Monsieur le Ministre des transports et des infrastructures
 
                                                                                  Lomé
 
Monsieur  le Ministre,
 
Le 23 avril 2016, le chef de l’Etat, Monsieur Faure Gnassingbé, a lancé les travaux de réfection de l’aéroport de Niamtougou dont le coût s’élève à 32,64 milliards de francs.
 
Cette information a suscité surprise et interrogation au sein de l’opinion. Car, pendant la quarantaine d’année de sa mise en service, l’aéroport de Niamtougou n’a pas montré son utilité pour les populations togolaises. En effet cet aéroport fait partie des opérations de prestige, lancées au début des années 1980, par feu Gnassingbé Eyadéma, au plus fort du régime de parti unique RPT. Des opérations qui ont conduit notre pays à sa mise sous tutelle du FMI par le programme d’ajustement structurel.
 
Monsieur le Ministre,
 

  • A l’heure où une majorité de nos concitoyens arrivent difficilement à s’offrir deux repas par jour,
  • à l’heure où notre pays, surtout dans sa partie septentrionale, manque cruellement d’infrastructures de base, routes, hôpitaux, centres de santé, écoles,
  • à l’heure où le réchauffement de la planète rend plus urgent le règlement de la question de l’eau dans notre pays notamment dans la région des savanes, à Tône et Tandjouare, où dans certains villages les populations creusent les lits des rivières, afin d’y extraire de l’eau insalubre pour leur consommation,
  • à l’heure où l’université de Kara n’a pas d’amphithéâtre,
  • à l’heure où l’endettement de notre pays atteint un niveau tel que le financement des services sociaux de base va s’avérer de plus en plus difficile,

 
la réfection de l’aéroport de Niamtougou dont l’utilité pour les populations togolaises n’est aucunement avérée, constitue un gaspillage de deniers publics inconcevable.
 
Monsieur le Ministre,
 
Quelles sont les raisons qui justifient l’opportunité d’une telle opération, ruineuse pour notre pays alors qu’il y a tant de défis à relever face à un manque cruel de moyens ?
 
 
AMEGANVI Manavi Isabelle
 
 
ASSEMBLEE  NATIONALE
Palais des Congrès
Lomé Togo
 
Lomé, le 12 mai 2016
La Députée AMEGANVI Manavi Isabelle
 
 
Question d’actualité au gouvernement
 
 
A
Monsieur le Ministre d’Etat,
Ministre de l’Economie et des Finances
 
                                                                                              LOME
 
Monsieur le Ministre,
 
Le gouvernement vient d’annoncer le lancement des travaux de réfection de la voie de contournement de la faille d’Aledjo deux années à peine, après sa mise en service. Cette information qui n’est rien moins qu’un scandale, suscite une grande indignation au sein de l’opinion et  conduit aux questions suivantes :
 

  • L’attribution de ce marché a-t-elle été régulière ?
  • Les travaux ont-ils été exécutés conformément au marché ?
  • Les contrôles techniques ont-ils été effectués pendant l’exécution des travaux ?
  • Dans l’affirmative, qui a effectué lesdits contrôles ?
  • Pourquoi ne s’est on pas rendu compte de la situation lors ces contrôles techniques ?
  • La réception des travaux a t’elle été effectuée conformément aux règles ?
  • Qui a procédé à cette réception ?
  • Quelle avait été son appréciation de la qualité des travaux avant la mise en service de la voie?
  • Qu’en est-il de la garantie de bonne fin et de la garantie décennale ?

 
Monsieur le  Ministre,
 
Nous souhaiterions une réponse précise à toutes ces questions qui posent la problématique des conditions d’attribution et d’exécution de tous les travaux publics dans notre pays.
 
 
AMEGANVI Manavi Isabelle




 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 24 = 29