Accueil ECONOMIE Réaction après élection de Damma Dramani, nouveau Président de l’Assemblée Nationale

Réaction après élection de Damma Dramani, nouveau Président de l’Assemblée Nationale

- Advertisement -

Damma-Dramani_500


Après l’élection du bureau de l’Assemblée nationale, quelques députés ont livré leurs impressions à la presse. Lecture …
 
Me Dodji Apévon (Coallition Arc-en-ciel)
 
« Nous sommes là pour être des garde-fous à toutes les dérives qu’elles vont tenter d’imposer à cette assemblée, nous n’accepterons pas.Si on maintient, ils ne voteront pas puisque de toutes les manières on a négocié dans les couloirs ils n’ont pas voulu donner ces postes.
 
Ils n’ont pas voulu nous donner ces postes pourquoi alors maintenir les candidatures ?Nous avons voulu que l’article 8 qui veut que le bureau respecte la configuration, cette configuration nous avons voulu l’appliquer dans les couloirs.
 
Nous avons postulé pour le poste de 3ème vice-président mais les négociations de couloirs n’ont pas permis de régler la question. Comme ils ont dit qu’ils ne veulent pas nous aussi on ne veut pas être relégués à un rôle de juste de figurant, nous avons dit si c’est comme ça nous nous retirons.
 
Nous avons appris que nos amis du CST qui eux aussi on appris la même chose on dit qu’il faut tout faire pour que dans une solidarité commune on puisse respecter l’article 8.Si on laisse la brèche, si l’article 8 qui parle de configruration politique n’est pas respecté l’avenir sera difficile à gérer après ».
 
Patrick Lawson (Collectif Sauvons le Togo)
 
« Il leur loisible de prendre l’ensemble des postes dans le bureau de l’Assemblée nationale puisqu’ils ne considèrent pas que nos formations pouvaient prendre des postes qui leur permettaient d’agir et de peser sur un certain nombre de décisions.
 
Nous sommes des parlementaires, des élus du peuple, nous bénéficions de cette légitimité et avec cette légitimité nous allons travailler à l’Assemblée nationale, que ce soit dans les commissions ou au cours des séances plénières.
Nous ne courrons pas après les vantages matérielles sinon on allait accepter n’importe quel poste au bureau. Que ceux qui s’intéresse à cela prenne tout. Nous serons là pour travailler en tant que député représentant de la nation.
 
Mme Koupokpa Issolémo (Liste indépendante Sursaut Togo)
 
Je constate tout simplement que les gens ne sont pas animés d’une bonne volonté de travailler ensemble. En commission tout comme en plénière on s’est dit que l’assemblée nationale doit refléter la configuration politique.
Si je n’ai pas retiré pas candidature, je l’ai fait pas respect. Vous avez constaté avec moi que la candidature de Sursaut Togo et d’Arc-en-ciel étaient déposées avant la pause. Mais UNIR est allée former un bureau avant l’élection dans lequel on retrouve tous les postes.
 
Cela veut dire qu’on a pas une bonne volonté, et j’ai gardé ma candidature pour que l’histoire retienne qu’il y a une candidature mais il n’y a pas une bonne volonté pour que la configuration politique soit respectée ».
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

71 + = 72

LES + LUS

Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques

photo@L'Alternative  La période 2020-2021 verra une concentration d’élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Une demi-douzaine de pays...

Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit de Bac2, grâce au groupe Dunenyo

Kokou Didier Agbemadon Dès l’année prochaine, les futurs bacheliers d’Ahépé, une localité située à plus de 70...

Préparation à 2020; Pouvoir et opposition : état des lieux … . De pseudo prophéties sur l’alternance

Les soucis du commun des Togolais sont sans doute loin de ces considérations. Où trouver les moyens pour...

Police fiscale de lutte contre le financement du terrorisme La mise en place de l’arsenal de répression se poursuit

Le ministre de la Insécurité et la NonProtection civile le « général » Damehame Yark | Photo : DR

Convention d’investissement avec MM Mining : Fer, manganèse, bauxite, chromite, etc. concédés contre quel chemin de fer ?

De la gauche vers la droite Le ministre Adedze et les députés Aka Jacqueline et Kodjo Djissenou lors de la...