Recensement électoral et soupçons de fraudes : Pourquoi le Directeur du Collège des étoiles de Lomé retire-t-il des cartes d’électeurs auprès de ses élèves ?

0
550

carte_electeur2
 
Pourquoi le Directeur du Collège des étoiles de Lomé, Gaba Kossi retire-t-il des cartes d’électeurs des mains de ses élèves ? C’est la question que se posent nombre d’élèves inscrits dans cet établissement d’enseignement général de Lomé après l’initiative du responsable des lieux de retirer ces cartes des mains de tous les élèves qui ont pu l’avoir à l’issue des récentes opérations de recensement.
 
L’information a fait vendredi le tour de la capitale togolaise. On accuse Gaba Kossi, directeur du collège des Étoiles de « dépouiller » ses élèves de ce précieux sésame sans explication.
 
L’Agence Afreepress qui s’est aussitôt transportée sur les lieux a pu constater la véracité des faits et recueillir les différentes versions. « Il ne nous a rien expliqué avant de prendre nos cartes d’électeurs. Il était arrivé tout simplement le vendredi 10 mai avec en main un papier en nous expliquant que ceux d’entre nous qui se sont fait recenser au sein de l’école devraient s’inscrire sur sa liste. Il a fait le tour des salles de classe avec le même message. Les élèves qui avaient avec eux leur carte d’électeur lui ont remis ces cartes sur-le-champ.
 
Nous ne savons pas ce qu’il entend faire avec ces cartes. Il a dit à ceux qui n’avaient pas leurs cartes avec eux ce vendredi de les lui apporter le lundi prochain. Certains d’entre nous qui avons 16 ans ou 17 ans ont peur de lui apporter leurs cartes d’électeurs parce qu’ils disent qu’on peut les arrêter. Lorsqu’il a pris ma carte, il l’a gardée avec lui jusqu’à présent ». C’est là une version des faits recueillis auprès d’un élève de cet établissement ayant requis l’anonymat.
 
« On nous a dit d’amener nos cartes d’électeur afin de pouvoir récupérer nos cartes scolaires », a renchéri un autre élève interrogé en présence de M. Gaba.
 
Le principal accusé a tenu à donner sa version des faits au reporter de l’Agence Afreepress. Plusieurs raisons, selon lui, sous-tendent cette démarche. L’une des raisons porte, a-t-il dit, sur l’impossibilité d’une partie de ses élèves des classes de 3e de se présenter à leur examen faute de cartes scolaires. « Il y a certains élèves que je ne vais pas présenter comme candidats au BEPC au nom du collège des Étoiles alors que lundi ils ont l’examen sport du BEPC. Ceux-ci iront faire l’examen sport avec leurs cartes d’électeur. Ceux qui sont concernés par ce cas doivent être à peine une quinzaine ou une vingtaine », a-t-il déclaré.
 
L’autre cas, selon le Directeur du Collège des Étoiles de Lomé, concernerait des élèves qui se sont portés volontaires pour représenter sa formation politique dans les bureaux de vote lors des prochaines élections. « Des autres élèves se sont portés volontaires pour être membres de notre parti dans des bureaux de vote », a-t-il avancé. La troisième catégorie d’élèves auprès de qui l’enseignant reconnait avoir retiré des cartes d’électeurs sont ceux qui ont demandé un transfèrement vers le centre de vote du Collège des Étoiles. Il s’est alors chargé de le faire en leur nom en récupérant leurs cartes d’électeurs. « Ce n’est pas un travail qu’on doit laisser à la CENI, mais ici c’est UNIR qui a fait son calendrier et apprête ses bureaux de vote. Je vous le dis du fond du cœur que ce que nous faisons est su même par le préfet. Nous ne faisons pas cela à la place de la CENI, c’est UNIR qui veut s’organiser et placer ses membres de bureaux de vote », s’est défendu l’homme qui compte poursuivre son travail convaincu de son bien-fondé.
 
Rendez-vous a été donné lundi aux autres élèves n’ayant pas pu procéder au ramassage de ces cartes vendredi dernier de le faire.
 
afreepress
 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

34 + = 44